Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Réintervention pour carcinome médullaire de la thyroïde : résultats à long terme - 01/01/01

P.  Tamagnini * ,  P.  Bernante,  A.  Piotto,  A.  Toniato,  M.R.  Pelizzo*Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : L'intérêt de la chirurgie itérative dans le carcinome médullaire de la thyroïde (CMT) est encore controversé. Cette étude avait pour but d'évaluer les résultats à distance après réinterventions pour CMT résiduel ou récidivant.

Patients et méthodes : Parmi les 136 patients opérés dans notre centre pour CMT entre 1970 et 2000, 25 patients (dix hommes et 15 femmes) ont été réopérés pour des lésions locorégionales résiduelles ou récidivantes. L'âge moyen était 46 ans (extrêmes : 19-73 ans). Il s'agissait dans 21 cas d'un CMT sporadique, dans quatre cas d'un CMT familial : NEM 2A (n = 3), NEM 2B (n = 1). Dans 11 cas (44 %), opérés dans un autre centre, la première intervention pratiquée avait été une thyroïdectomie totale ; chez deux patients (8 %) une thyroïdectomie totale avec curage ganglionnaire central avait été réalisée et chez 12 patients (48 %) une thyroïdectomie totale avec curage central et jugulocarotidien. À la suite de la première intervention, six patients (24 %) avaient été classés au stade II, 15 (60 %) au stade III et quatre (16 %) au stade IV. Le dosage de la calcitonine basale et après stimulation par pentagastrine, à été pratiqué chez tous les patients avant et après intervention.

Résultats : Trente-trois réinterventions ont été effectuées. Dans 24 cas, les lésions étaient localisées dans la région latérocervicale, dans cinq cas il y avait un envahissement ganglionnaire central et latérocervical, dans deux cas un envahissement médiastinal et dans deux cas un envahissement spinal. Après réintervention, la normalisation des taux de calcitonine a été obtenue chez quatre patients (16 %) ; chez les 21 restants (84 %) la calcitonine est restée élevée. Après un recul moyen de 110 mois (extrêmes : 3 20-12), quatre patients (16 %) étaient vivants sans maladie décelable, deux (8 %) étaient morts à cause de leur maladie, 19 (76 %) étaient vivants avec persistance de leur maladie, dont cinq patients avec hypercalcitoninémie sans métastase décelable. En plus des patients ayant des métastases au moment de la réintervention, sept patients ont développé secondairement des métastases (foie, os, poumon).

Conclusion : Les réinterventions pour CMT permettent rarement la guérison biologique. La réintervention peut limiter la progression de la maladie chez certains patients sélectionnés. Une exérèse complète des lésions, pratiquée de première intention doit être le traitement idéal du CMT.

Mots clés  : carcinome médullaire résiduel ; carcinome médullaire de la thyroïde ; réintervention.

Abstract

Study aim: The impact of iterative surgery in medullary thyroid carcinoma is still debated. The study aim was to evaluate long-term results following reoperation for residual or recurrent medullary thyroid carcinoma.

Patients and method: Among the 136 patients operated on in our centre for medullary thyroid carcinoma (MTC) between 1970 and 2000, 25 patients (10 men and 15 women) were reoperated on for locoregional residual or recurrent lesions. Their mean age was 46 years (range: 19-73 years). The MTC was sporadic in 21 patients and familial in 4: NEM 2A (n=3), NEM 2B (n=1). In 11 patients (44%) operated in another centre, the first procedure was a total thyroidectomy; in 2 patients (8%) a total thyroidectomy with central lymphadenectomy was performed, and in 12 patients (48%) a total thyroidectomy with central and jugulo-carotid lymphadenectomy. After the first operation, 6 patients (24%) were classified stage II, 15 (60%) stage III and 4 (16%) stage IV. Basal and post-stimulation calcitonin dosages were performed for all the patients before and after reoperation.

Results: Thirty three reoperations were performed. In 24 cases, the recurrence was located in the laterocervical site; in 5 cases, the lymph node involvement was both central and laterocervical, in 2 cases, there was a mediastinal involvement and in 2 cases a spinal involvement. After reoperation, the calcitonin rate became normal in 4 patients (16%) ; in the other 21 (84%), the calcitonin rate was still high. With a mean 110 month- follow-up (range: 320-12 months), 4 patients (16%) were alive without disease, 2 (8%) died of their disease, 19 (76%) were alive with their disease, five of them with hypercalcitonemia without detectable metastasis. In addition to patients having metastasis at the time of reoperation, seven developed metastases secondarily (liver, bone, lung).

Conclusion: Biological cure of medullary thyroid carcinoma is rarely obtained with reoperation. Reoperations may reduce progression of the disease in selected patients. Complete removal of the lesions at the time of the first procedure must be the ideal treatment for medullary thyroid carcinoma.

Mots clés  : medullary thyroid carcinoma ; reoperation ; residual tumor.

Plan



© 2001  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 126 - N° 8

P. 762-767 - octobre 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La chirurgie mini-invasive dans le traitement de la maladie de Hirschsprung
  • R. Moog, F. Becmeur, I. Kauffmann-Chevalier, P. Sauvage
| Article suivant Article suivant
  • Traitement de la paralysie récurrentielle unilatérale par thyroplastie avec implant de Montgomery®
  • O. Laccourreye, J.F. Papon, M. Ménard, L. Crevier-Buchman, D. Brasnu, S. Hans

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.