Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt du monitorage de l'oxygénation cérébrale par SvjO2 ou PtiO2 - 01/01/06

Doi : 10.1016/j.annfar.2006.03.008 
L.-M. Joly a, , P.-M. Mertes b
a Département d'anesthésie-réanimation, CHU de Rouen, hôpital Charles-Nicolle, rue de Germont, 76031 Rouen, France 
b Département d'anesthésie-réanimation, CHU de Nancy, CO no 34, 54035 Nancy cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le monitorage de la saturation veineuse jugulaire en oxygène (SvjO2) a pour but de détecter une souffrance ischémique du tissu cérébral. L'interprétation de la valeur de SvjO2 est complexe et ne se conçoit que dans le cadre d'un multimonitorage de l'hémodynamique cérébrale associant PIC et doppler transcrânien. Si l'on fait l'hypothèse que la consommation cérébrale en oxygène est constante, et avec un hématocrite constant, les variations de SvjO2 reflètent celles du débit sanguin cérébral. Chez le traumatisé crânien, une SvjO2 inférieure à 50 % ou supérieure à 75 % est associée à un pronostic défavorable. Le maintien de la SvjO2 supérieure à 50 % constitue un objectif thérapeutique admis, mais le bénéfice de cette stratégie n'a pas été évalué. Le monitorage de la pression tissulaire partielle en oxygène (PtiO2) dans le parenchyme cérébral peut être réalisé en zone saine (frontale le plus souvent) et cherche alors à détecter une souffrance ischémique globale du tissu cérébral, ou bien en zone de pénombre à risque ischémique local. Les valeurs en deçà desquelles existe une souffrance ischémique ne sont pas clairement définies, mais pourraient se situer vers 10-15 mmHg, et la durée d'ischémie influe également. Un monitorage métabolique associé par microdialyse cérébrale est nécessaire pour aboutir à une interprétation globale sur l'état de souffrance tissulaire ischémique réel. Les publications disponibles concernent majoritairement le traumatisé crânien. Aucun de ces deux monitorages n'a fait actuellement la preuve de son utilité en pratique clinique, et leur utilisation reste du domaine de la recherche.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Jugular venous oxygen saturation (SvjO2) monitoring has been developed in order to detect cerebral ischaemia. The interpretation of SvjO2 values remains nevertheless complex, and should be associated with cerebral haemodynamic multimonitoring with ICP and transcranial Doppler. With the hypothesis of a constant cerebral oxygen consummation, and also with a constant haematocrit, SvjO2 variations correlates with cerebral blood flow variations. After a brain trauma, an SvjO2<50% or>75% is associated with a bad prognosis. To maintain SvjO2>50% constitutes a reasonable therapeutic objective, but the benefice associated with such a strategy has not been validated. Oxygen partial pressure (PtiO2) in the brain parenchyma may be monitored in the non-lesioned area (usually frontal) in order to detect a global cerebral ischaemia, or in the penumbra of a cerebral lesion in order to detect a local ischaemia. The values associated with an ischemic risk are not fully defined and may be under 10-15 mmHg. A concomitant metabolic monitoring by cerebral microdialysis is of importance to fully address the real cerebral local ischaemic burden. Scientific studies are mainly focused on patients with a brain traumatism. Nor SvjO2, nor PtiO2 monitoring have at present been demonstrated to be associated with a clinical benefit, and their use should be restricted to scientific research.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Traumatisme crânien, Saturation veineuse jugulaire en oxygène (SvjO2), Pression partielle tissulaire en oxygène (PtiO2)

Keywords : Cerebral trauma, Venous jugular oxygen saturation (SvjO2), Oxygen tissue partial pressure (PtiO2)


Plan


 Travail présenté lors des XXVIIes Journées de l'association de neuroanesthésie-réanimation de langue française. Toulouse, 17 et 18 novembre 2005


© 2006  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 7

P. 748-754 - juillet 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Apport de la microdialyse cérébrale en pratique clinique
  • G. Audibert, C. Charpentier, P.-M. Mertes
| Article suivant Article suivant
  • Stratégies anti-inflammatoires et traumatisme crânien
  • T. Lescot, C. Marchand-Verrecchia, L. Puybasset

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.