Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stratégies anti-inflammatoires et traumatisme crânien - 01/01/06

Doi : 10.1016/j.annfar.2006.03.014 
T. Lescot a, b, C. Marchand-Verrecchia b, L. Puybasset a,
a Département d'anesthésie-réanimation, université Pierre et Marie-Curie, CHU de la Pitié-Salpêtrière, APHP, 47-83, boulevard de l'Hôpital, 75651 Paris cedex 13, France 
b Laboratoire de pharmacologie de la circulation cérébrale, faculté des sciences pharmaceutiques et biologiques, université Paris-Descartes, UPRES EA 2510, 4, avenue de l'Observatoire, 75006 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le traumatisme crânien induit des lésions primaires et secondaires. Les lésions primaires résultent directement de la transmission d'énergie à l'encéphale et sont définitives. À l'inverse, les lésions secondaires sont progressives et se prolongent pendant plusieurs mois ou années dans des régions sélectivement vulnérables. Le rôle délétère de la neuro-inflammation initiale dans le développement des lésions de la barrière hématoencéphalique, de l'oedème cérébral, de la nécrose cellulaire et de l'apoptose est bien établi. Pour cette raison, après l'échec de la cible glutamatergique, une des approches dans la recherche de stratégies thérapeutiques permettant l'amélioration du pronostic des patients traumatisés crâniens graves s'est orientée vers la modulation de la réaction inflammatoire post-traumatique en s'intéressant entre autres à la voie du monoxyde d'azote aux cytokines pro-inflammatoires et au stress oxydant.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Traumatic brain injury leads to primary and secondary brain injuries. Primary brain injury results from mechanical forces applied to the head at the time of impact. Secondary brain injury occurs at some time after the primary impact. Numerous pathophysiological mechanisms have been postulated to explain the progressive tissue damage produced by secondary injuries. The endogenous neuroinflammatory response after traumatic brain injury contributes to the development of blood-brain barrier breakdown, cerebral oedema and neuronal cell death and this has led to various pharmacological therapies to try to limit this type of damage. Studies employing glutamate receptor antagonist for cerebral protection have yielded promising results in laboratory animals but failed to produce clinically significant improvements. The present review will summarize the mechanisms of post traumatic cerebral inflammation with a special focus on the anti-inflammatory drug targets.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Traumatisme crânien, Inflammation cérébrale, Neuroprotection

Keywords : Traumatic brain injury, Inflammation, Neuroprotection


Plan


 Travail présenté lors des XXVIIes Journées de l'association de neuroanesthésie-réanimation de langue française, Toulouse, les 17 et 18 novembre 2005.


© 2006  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 7

P. 755-760 - juillet 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt du monitorage de l'oxygénation cérébrale par SvjO2 ou PtiO2
  • L.-M. Joly, P.-M. Mertes
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge des pneumonies acquises sous ventilation mécanique
  • I. Boyadjiev, M. Leone, F. Garnier, J. Albanèse, C. Martin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.