Médecine

Paramédical

Autres domaines


Aspects sociologiques de la paternité tardive - 01/01/06

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2006.07.015 
M. Bessin
CNRS, centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS), école des hautes études en sciences sociales (EHESS), 54, boulevard Raspail, 75006 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 13
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

À partir d'une recherche sociologique sur la parenté — ou parentalité — tardive, l'article expose quelques enseignements quantitatifs et qualitatifs du phénomène, notamment du côté des pères. La parenté tardive a décliné au XXe siècle, pour progresser de nouveau depuis 1980. L'exploitation secondaire de l'enquête EHF 99 permet de montrer les logiques à l'oeuvre et les caractéristiques sociodémographiques de la paternité tardive, sur trois générations. C'est un phénomène qui est fortement lié aux descendances nombreuses et aux recompositions familiales. On observe également dans ces configurations d'importants écarts d'âge entre conjoints et des entrées tardives dans la vie de couple. La bipolarisation sociale du phénomène, particulièrement nette pour les maternités tardives, l'est beaucoup moins pour la paternité, qui présente une part de plus en plus importante d'ouvriers et de non diplômés. Cette différence est due au poids très important des immigrés dans le phénomène. Une enquête qualitative par entretiens biographiques a permis de mettre en lumière des logiques sexuées du faire famille sur le tard, non seulement du fait des inégalités des calendriers biologiques de fertilité, mais surtout à cause d'une différenciation des calendriers et des investissements sociaux qui résulte de la division sociale du travail entre hommes et femmes. Les récits permettant d'analyser les processus biographiques de la parenté tardive s'organisent selon des logiques d'ajournement ou de recommencement, sous forme de refondation ou de répétition. Ils renvoient en tout cas à des négociations avec soi-même et à l'intérieur du couple.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Starting from a sociological research on late parenthood, the article shows quantitative and qualitative lessons on the subject - in particular concerning the fathers' perspective. Late parenthood has declined over the 20th Century, to increase again since 1980. The further exploitation of the survey EHF 99 shows the processes and the socio-demographic of late fatherhood, over three generations. This phenomenon is tightly related to the multiple descents and family recombinings. We also observe in these configurations major age differences between spouses and late relationship. The social bipolarity of this phenomenon appears clearly as far as late motherhood is concerned, but is less clear concerning fatherhood, since more blue collars and non qualified men are concerned. This difference is due to the important role played by migrants in this phenomenon. A qualitative survey conducted on the basis of biographic interviews has underlined the gendered logics of late family founding. These logics are linked to the discrepancies due to man/woman differences regarding their respective calendar of fertility and to their attitude towards work. The interviews which provide an analysis of the biographical processes of late parenthood are organised according to postponement or renewal logics, in the form of refoundation or repetition. They are linked to self-introspection and to the negotiations at work within a couple.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sociologie, Paternité, Âges, Famille, Calendriers, Parenté tardive, Genre

Keywords : Sociology, Fatherhood, Ages, Family, Calendars, Late parenthood, Gender


Plan


© 2006  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 9

P. 860-872 - septembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Paternité tardive : aspects spermatiques et génétiques
  • M. Dakouane-Giudicelli, M. Bergère, M. Albert, V. Sérazin, C. Rouillac-Le Sciellour, F. Vialard, N. Lédée, O. Cussenot, Y. Giudicelli, J. Selva
| Article suivant Article suivant
  • Les hystérectomies chez les patientes n'ayant jamais accouché par voie basse. Une étude de 243 cas : Gynecol Obstet Fertil 2005;33:11-16
  • H. Roman

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.