Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Carcinoses péritonéales traitées par chirurgie de réduction tumorale et chimiohyperthermie intrapéritonéale - 01/01/00

Y.  Rey 1 ,  J.  Porcheron 1 ,  J.N.  Talabard 2 ,  K.  Szafnicki 3 ,  J.G.  Balique 1 Correspondance et tirés à part.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : Cette étude prospective non randomisée avait pour but de rapporter les résultats d'une série de carcinoses péritonéales d'origines diverses traitée par chimiohyperthermie intrapéritonéale (CHIP) et chirurgie de réduction tumorale.

Patients et méthode : De janvier 1995 à mai 1999, 35 patients ont été traités par CHIP ; parmi eux, 26 patients ont eu une chirurgie de réduction tumorale maximale. La CHIP a été réalisée à la température intrapéritonéale de 42 °C, pendant une heure, avec adjonction de mitomycine C à la dose de 10 mg/L ou de cisplatine à la dose de 12 mg/L. Le débit d'injection intra-abdominal a été de 0,9 L/min.

Résultats : Un décès (2,8 %) est survenu au 16e jour, par insuffisance respiratoire. Trois patients (8,5 %) ont dû être admis en réanimation dans la phase postopératoire immédiate. La morbidité a été importante (54 %), et a comporté 28,5 % de complications intra-abdominales qui ont conduit à une intervention itérative chez trois patients (8,5 %). Dans les carcinoses péritonéales de stade 1 et 2 (granulations de moins de 5 mm de diamètre), la survie à 12 et 24 mois a été respectivement de 63,1 % et 31,5 %. Dans les carcinoses de stade 3 (granulations diffuses de moins de 2 cm de diamètre) et 4 (nodules diffus de plus de 2 cm de diamètre), la survie à 12 et 24 mois a été respectivement de 31,2 % et 12 %. Six patients sur 35 ont eu une survie de plus de 30 mois.

Conclusion : La CHIP est un traitement efficace des carcinoses péritonéales. L'association chirurgie de réduction tumorale et CHIP est un traitement agressif ayant une morbidité importante. Une sélection rigoureuse des patients est nécessaire. La CHIP reste un traitement en évaluation. Des études prospectives contrôlées avec harmonisation des protocoles techniques sont souhaitables.

Mots clés  : carcinose péritonéale ; chimiothérapie intrapéritonéale ; chirurgie de réduction tumorale ; hyperthermie.

Abstract

Study aim: The aim of this prospective non-randomized trial was to report a series of intraperitoneal carcinomatosis due to miscellaneous causes, treated by intraperitoneal hyperthermic perfusion (IPHP) and cytoreductive surgery.

Patients and method: From January 1995 to May 1999, 35 patients were treated by IPHP and 26 of them underwent maximal cytoreductive surgery. IPHP was performed for 60 minutes at an intraperitoneal temperature of 42°C with Mitomycin C (10 mg/L) or cisplatinum (12 mg/L) at a flow rate of 0.9 L/min.

Results: There was one (2.8%) postoperative death due to respiratory complications on day 16. Three patients (8.5%) were admitted to the intensive care unit. A high morbidity rate (54%) was observed with intra-abdominal complications in 28.5% of patients, requiring reoperation in three patients.

In patients with stages 1 and 2 peritoneal carcinomatosis (granulations less than 5 mm), the 12- and 24-month survival rates were 63.1% and 31.5%, respectively. In patients with advanced stage 3 (diffuse malignant nodules less than 2 cm) and stage 4 carcinomatosis (malignant nodules larger than 2 cm), the 12- and 24-month survival rates were 31.2% and 12%, respectively. Six patients survived for more than 30 months.

Conclusion: IPHP appears to be an effective treatment for peritoneal carcinomatosis. IPHP combined with cytoreductive surgery is aggressive with a high morbidity rate. Rigorous patient selection is necessary. IPHP is still under evaluation. Prospective randomized trials with identical IPHP protocols are required.

Mots clés  : cytoreductive surgery ; hyperthermia ; intraperitoneal chemotherapy ; peritoneal carcinomatosis.

Plan



© 2000  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 125 - N° 7

P. 631-642 - septembre 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs pronostiques des cancers avancés du pancréas. Analyse multifactorielle et score prédictif de survie
  • B. Trigui, A. Barrier, A. Flahault, M. Huguier
| Article suivant Article suivant
  • Incidence des ruptures sphinctériennes dans l'incontinence anale : étude échographique
  • H. Damon, L. Henry, P.J. Valette, F. Mion

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.