Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Tumeurs endocrines duodénales et pancréatiques : « prérequis », imagerie, détection peropératoire - 01/01/01

C.  Proye * *Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les tumeurs neuroendocrines pancréatiques non sécrétantes et les tumeurs diarrhéogéniques sont habituellement de volumineuses tumeurs faciles à reconnaître grâce à un octréoscan et à des dosages hormonaux. Les vraies difficultés concernent les insulinomes et surtout les gastrinomes qui siègent souvent au niveau du duodénum et peuvent être de très petite taille. Leur diagnostic repose sur les examens biologiques et la recherche d'une NEM I doit être systématique. Leur localisation repose sur deux examens essentiels et non invasifs : l'échoendoscopie et l'octréoscan, mais la main du chirurgien dans le champ opératoire, aidée par une échographie peropératoire est indispensable. Le traitement chirurgical des insulinomes donne d'excellents résultats. À l'opposé dans les gastrinomes sporadiques, il y a seulement 34 % de guérison et dans les gastrinomes des NEM I, moins encore.

Mots clés  : gastrinomes ; insulinomes ; tumeurs endocrines duodénales ; tumeurs endocrines pancréatiques.

Abstract

Non-secreting pancreatic neuroendocrine tumors and diarrheogenic tumors are usually bulky and easy to recognize thanks to somatostatin-receptor scintigraphy and hormonal dosages. The real difficulty concerns insulinomas and particularly gastrinomas, which are found at the level of the duodenum and can be very small. Diagnosis is based on biological examinations, and the search for MEN I must be done systematically. Their localization is based on two essential and noninvasive exams: echoendoscopy and somatostatin-receptor imaging, though the surgeon's skill in the operative field, aided by an intraoperioperative echography, is indispensable. Surgical treatment of insulinomas gives excellent results. However, for sporadic gastrinomas, there was only a 34% recovery rate, and still less for MEN I gastrinomas.

Mots clés  : endocrine tumors of the duodenum ; endocrine tumors of the pancreas ; gastrinomas ; insulinomas.

Plan



© 2001  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 126 - N° 4

P. 290-295 - mai 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L'Association francophone de chirurgie endocrinienne
  • Y. Chapuis
| Article suivant Article suivant
  • Facteurs de récidive de la maladie de Crohn après traitementdes sténoses intestinales
  • L. Girodengo, M. Barthet, A. Desjeux, S. Berdah, P. Berthezene, P. Bellon, J. Salducci, J.C. Grimaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.