Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Exérèse vidéoendoscopique des adénomes parathyroïdiens : résultats à propos d'une série prospective de 100 patients - 01/01/01

P.  Cougard ** ,  P.  Goudet,  M.  Bilosi,  F.  Peschaud**Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : Le but de cette étude prospective a été de rapporter les résultats de 100 parathyroïdectomies vidéoendoscopiques consécutives chez des patients a priori porteurs d'un adénome unique.

Patients et méthode : De mars 1997 à septembre 2000, 80 femmes et 20 hommes (âge moyen : 49,5 ans) ont été opérés sous vidéoendoscopie, après avoir été sélectionnés d'après les critères suivants : une imagerie préopératoire en faveur d'un adénome unique, pas de goitre et pas d'intervention cervicale antérieure. La technique a nécessité trois trocarts : un de 5 mm introduit sur la ligne médiane pour l'endoscope de 5 mm à 0 ° ; deux de 3 mm implantés latéralement pour permettre une exploration bilatérale. L'insufflation a été faite à 10 mm de pression et à un faible débit (3 L/min).

Résultats : L'exploration a été unilatérale, bilatérale et interrompue respectivement dans 52, 45 et 3 % des cas. Les raisons de l'interruption ont été : - la découverte fortuite d'un cancer de la thyroïde ; - un petit saignement provenant d'une veine jugulaire antérieure à l'introduction d'un trocart latéral ; - et un cou trop court.

Les lésions parathyroïdiennes ont été découvertes chez 86 % des patients (84 adénomes uniques, un adénome double, une hyperplasie des quatre glandes). Dans 15 % des cas, une conversion en cervicotomie horizontale a été nécessaire (14 explorations négatives, une hyperplasie des quatre glandes). Aucune complication per- et postopératoire n'est survenue. La durée moyenne d'hospitalisation a été de 24 heures. Après trois mois de suivi, le calcium était normalisé dans 96 % des cas et les résultats esthétiques jugés excellents.

Conclusion : L'abord uniquement vidéoendoscopique des glandes parathyroïdes est faisable et sûr. Avec une expérience suffisante, une exploration bilatérale et complète du cou est possible. Cette technique représente une bonne alternative à la cervicotomie traditionnelle devant une atteinte uniglandulaire.

Mots clés  : hyperparathyroïdie ; parathyroïdectomie vidéoendoscopique.

Abstract

Study aim: The aim of this prospective study was to report the results of 100 consecutive video-endoscopic parathyroidectomies in patients suspected of having a single adenoma.

Patients and method: From March 1997 to September 2000, 80 females and 20 males (mean age: 49.5 years) were operated on. They were selected on the basis of the following criteria: preoperative imaging in favour of a single adenoma, absence of goiter and no prior neck dissection. The technique required three trocars; one 5 mm trocar inserted through the middle line of the neck for the 0-degree 5 mm endoscope, and two 3 mm trocars inserted laterally in order to perform a bilateral exploration. The neck was inflated to 10 mm Hg pressure with a low flow (3 L/min).

Results: Exploration was unilateral, bilateral and interrupted respectively in 52, 45 and 3% of the cases. The reasons for stopping were: an incidentally discovered thyroid carcinoma; moderate bleeding occurring from an anterior jugular vein after introduction of a lateral trocar; and a too-short neck. Parathyroid abnormalities were found in 86% of the patients (84 single adenomas, one double adenoma, one hyperplasia of the four glands). In 14% of the cases, the exploration was unsuccessful. A horizontal cervicotomy was required in 15% of the cases (14 negative explorations and one hyperplasia of the four glands). No intraoperative or postoperative complications occurred. The mean hospital stay was 24 hours. After 3-month follow-up, the serum calcium level was normal in 96% of the cases and cosmetic results were excellent.

Conclusion: A video-endoscopic approach for parathyroidectomy is feasible and safe. With sufficient experience, a bilateral and complete exploration of the neck is possible. Therefore this technique represents a good alternative to the traditional cervicotomy in patients with uniglandular disease.

Mots clés  : hyperparathyroidism ; video-endoscopic parathyroidectomy.

Plan



© 2001  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 126 - N° 4

P. 314-319 - mai 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Reconstruction par lambeaux libres dans les sarcomes localement évolués
  • S. Bonvalot, F. Kolb, K. Mamlouk, A. Cavalcanti, C. Le Pechoux, P. Terrier, D. Vanel, A. Le Cesne
| Article suivant Article suivant
  • Aspect échographique des récidives variqueuses postopératoires du territoire de la veine petite saphène
  • F. Vin, F. Chleir

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.