Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Bronchiolite sévère à VRS et otite du nourrisson : premiers stigmates de la maladie allergique respiratoire ? À propos d'une observation - 06/12/06

Doi : 10.1016/j.allerg.2006.05.002 
L. Giovannini-Chami a, b, R. Abou Taam a, M. Albertini b, P. Scheinmann a, J. de Blic a,
a Service de pneumologie et d'allergologie pédiatriques, hôpital Necker-Enfants-Malades, 149, rue de Sèvres, 75015 Paris, France 
b Unité de pneumologie et d'allergologie pédiatrique, hôpital l'Archet-II, 151, route de Saint-Antoine-de-Ginestière, BP 3079, 06202 Nice cedex 03, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'observation d'un nourrisson ayant présenté deux infections sévères à virus respiratoire syncytial (VRS) dans le même hiver avec atteinte ORL associée nous a amenés à envisager les relations virus-asthme chez l'enfant et la place de l'oreille moyenne dans l'unité des voies aériennes. Les virus, notamment le VRS et les rhinovirus, sont en effet impliqués dans 80 % des exacerbations d'asthme des enfants en âge scolaire. Néanmoins, le rôle des infections respiratoires virales dans la genèse de l'asthme est loin d'être clairement établi. Les bronchiolites sévères à VRS nécessitant l'hospitalisation semblent associées à un risque ultérieur d'asthme atopique contrairement aux formes moins sévères. Le VRS serait donc plus révélateur d'une susceptibilité particulière des voies aériennes que véritable facteur étiologique. L'effet cytopathique du VRS pourrait en effet être facilité par une fragilité épithéliale, primum movens du remodelage primaire asthmatique. Une nouvelle entité se dégage au sein de l'unité des voies aériennes : l'oreille moyenne. La sensibilisation IgE médiée et les sifflements sont en effet récemment apparus comme facteurs de risque indépendants d'otite séromuqueuse. Chez l'atopique, l'infiltrat épithélial de la trompe d'Eustache et l'exsudat situé dans l'oreille moyenne ont un profil Th2. Le concept d'« otorhinobronchite allergique » impose donc une prise en charge thérapeutique globale des voies aériennes des patients présentant une allergie respiratoire, notamment otologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The observation of an infant having presented two severe respiratory syncytial virus (RSV) infections in the same winter with associated otitis media led us to consider virus-asthma relations in the child and middle ear place in the airway unit. Viruses (in particular RSV and rhinovirus) are indeed implied in 80% of asthma exacerbations in school-age children. Nevertheless, the role of viral respiratory infections in the genesis of asthma has not been clearly established. Severe RSV bronchiolitis requiring hospitalization seem associated with atopic asthma risk unlike less severe forms. RSV would be thus more revealing a particular susceptibility of the airways than a true etiologic factor. RSV cytopathic effect could indeed be facilitated by an epithelial susceptibility, primum movens of primary asthmatic remodeling. A new entity emerges within the airway unit: the middle ear. IgE sensitisation and wheezing recently seemed independent risk factors of otitis media with effusion. Epithelial infiltrate of the Eustachian tube and effusion located in the middle ear of the atopic patients, have Th2 profile. The "allergic oto-rhino-bronchitis" concept thus impose a total therapeutic approach of the airways of patients presenting with respiratory allergy, in particular otologic.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : VRS, Rhinovirus, Bronchiolite, Asthme, Otite séromuqueuse, Unité des voies aériennes, Épithélium

Keywords : RSV, Rhinovirus, Bronchiolitis, Asthma, Otitis media with effusion, United airways, Epithelium


Plan


© 2006  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 46 - N° 5

P. 488-491 - septembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Allergies croisées : de la théorie à la pratique
  • J.-F. Fontaine, G. Pauli
| Article suivant Article suivant
  • Dermatite de contact aux protéines animales due aux allergènes du chat
  • O. Outtas

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.