Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Résultats carcinologiques de l'exérèse chirurgicale du cancer glandulaire céphalique du pancréas - 06/12/06

Doi : 10.1016/j.anchir.2006.04.008 
B. Morin a, , L. Chiche a, E. Salame a, G. Lebreton a, V. Rouleau b, P. Segol a
a Service de chirurgie digestive, CHU de la Côte de Nacre, avenue de la Côte de Nacre, 14033 Caen cedex, France 
b Service d'anatomopathologie, CHU de la Côte de Nacre, avenue de la Côte de Nacre, 14033 Caen cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La duodénopancréatectomie céphalique (DPC) constitue le seul traitement curatif de l'adénocarcinome de la tête du pancréas et se caractérise par une morbidité initiale élevée et une faible survie à distance. Son intérêt est donc encore contesté. Le but de cette étude était d'évaluer les résultats immédiats et à distance de la DPC pour adénocarcinome de la tête du pancréas, et d'identifier les facteurs conditionnant la survie à distance.

Matériel

Il s'agit d'une étude rétrospective de 79 patients ayant eu une DPC à visée curative d'un adénocarcinome de la tête du pancréas entre 1982 à 2002. Ont été évalués: la mortalité opératoire, la survie des patients opérés, les facteurs pronostiques en analyse univariée et multivariée, et les données concernant les patients survivant à plus de cinq ans.

Résultats

Le taux de mortalité opératoire était de 1,3%. La survie à un, trois et cinq ans était de 46, 26 et 11%. La médiane de survie était de 12 mois. Les facteurs pronostiques identifiés étaient le stade T (classification TNM) et la radicalité de la résection. Après analyse multivariée, seule la radicalité de résection était un facteur pronostique indépendant. Cinq malades étaient survivants à plus de cinq ans. Ils ne différaient en rien des autres patients mais aucun n'avait de marge envahie ni d'envahissement veineux.

Conclusions

Ces résultats (faible mortalité opératoire, survie à distance appréciable avec existence de survivants à long terme) suggèrent qu'il est licite de proposer une DPC à un maximum de patients en bon état général. La DPC reste le seul traitement curatif permettant une survie prolongée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

Pancreaticoduodenectomy (PD) is the only curative treatment for adenocarcinoma of the pancreatic head but is associated with a significant early morbidity and a poor long term survival. Therefore, its value is still debated. The aim of this study was to evaluate early and distant results of PD for pancreatic adenocarcinoma, and to identify prognostic factors.

Summary

Seventy-nine patients who underwent PD with curative intent for adenocarcinoma of the pancreatic head from 1982 to 2002 were studied retrospectively. The following data were evaluated: operative mortality, long-term survival, prognostic factors (through univariate and multivariate analysis), and characteristics of 5-year survivors.

Results

Mortality rate was 1.3%. Survival at 1, 3 and 5 years was 46%, 26% and 11%. The median survival was 12 months. The prognostic factors were the T stage (T.N.M. classification) and radicality of resection. After multivariate analysis, radicality of resection was the only independent prognostic factor. Five patients survived for more than 5 years. They did not differ of the other patients but none had positive margin or venous invasion.

Conclusions

These results (low mortality, significant distant survival including some long term survivors) suggest that PD for pancreatic adenocarcinoma must be indicated in most low-risk patients. PD remains the only curative treatment allowing prolonged survival.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer pancréas, Duodénopancréatectomie céphalique

Keywords : Pancreatic adenocarcinoma, Pancreaticoduodenectomy


Plan


© 2006  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 9

P. 518-523 - novembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La scintigraphie thyroïdienne est-elle encore utile pour la prise en charge d'un nodule thyroïdien ? Le point de vue du chirurgien
  • L. Brunaud, A. Ayav, J. Chatelin, M. Klein, L. Bresler, P. Boissel
| Article suivant Article suivant
  • Étude de 16 dossiers de contentieux ayant abouti à un règlement définitif sur trois ans dans un service hospitalier d'orthopédie traumatologie
  • C. Manaouil, J. Berthelet, M. de Lestang, O. Jardé

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.