Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Nouveaux traitements de la goutte - 02/09/11

Doi : 10.1016/j.lpm.2011.02.043 
Pascal Richette , Sébastien Ottaviani, Thomas Bardin
Université Paris 7, Assistance-publique–Hôpitaux de Paris, hôpital Lariboisière, fédération de rhumatologie, UFR médicale, 2, rue Ambroise-Paré, 75475 Paris Cedex 10, France 

Pascal Richette, hôpital Lariboisière, fédération de rhumatologie, 2, rue Ambroise-Paré, 75475 Paris cedex 10, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Key points

Chronic hyperuricemia and acute arthritis in severe gouty patients can be difficult to manage, in particular in patients with renal failure or with history of cardio vascular conditions. Hopefully, new drugs have been approved or will emerge, and will help to overcome these situations.

Febuxostat has been recently approved in France for the treatment of chronic hyperuricemia in conditions where urate deposition has already occurred. Febuxostat is a novel non-purine, selective inhibitor of xanthine oxidase, metabolized and excreted by the liver, so no dose adjustment appears to be necessary in patients with mild-to-moderate renal impairment.

Other novel hypouricemic drugs are the PEG-uricase (pegloticase), recently approved by the FDA, and a novel uricosuric drug (RDEA594), which is currently under development.

The discovery that interleukin 1β (IL- β) plays a key role in the pathogenesis of acute attacks of gout has prompted to assess the efficacy of IL-1 β blockers in patients with acute gout. Biologic agents that inhibit IL-1 β such as canakinumab, rilonacept and anakinra have shown promising results for the treatment of gouty arthritis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

Le traitement de l’hyperuricémie chronique ou des accès aigus chez les patients goutteux peut être difficile, du fait par exemple d’une insuffisance rénale ou d’antécédents cardiovasculaires. Les nouveaux traitements de la goutte, déjà disponibles ou à venir, sont/seront donc particulièrement utiles.

Le fébuxostat est commercialisé en France depuis mars 2010 pour le traitement de l’hyperuricémie des patients goutteux. C’est un inhibiteur sélectif non purinique de la xanthine oxydase, dont le métabolisme est essentiellement hépatique, ce qui autorise son utilisation chez les patients ayant une insuffisance rénale modérée.

D’autres molécules hypouricémiantes ont été développées. C’est le cas de la pégloticase qui est commercialisée aux États-Unis, ainsi qu’un nouvel uricosurique, le RDEA594, qui est en cours d’évaluation.

La mise en évidence du rôle de l’interleukine 1β dans le développement des accès aigus goutteux a incité à tester l’efficacité des inhibiteurs de cette cytokine dans le traitement des crises de goutte. Trois molécules ont été évaluées dans les arthrites goutteuses : le canakinumab, l’anakinra et le rilonacept.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 9P1

P. 844-849 - septembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Physiopathologie de l’inflammation goutteuse
  • Hang-Korng Ea
| Article suivant Article suivant
  • Rhumatismes apatitiques
  • Thomas Bardin, Pascal Richette

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.