Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude Ariane : comparaison de la surveillance plaquettaire chez des patients recevant une thromboprophylaxie par fondaparinux ou HBPM - 02/09/11

Comparison of platelet monitoring in patients receiving thromboprophylaxis with fondaparinux or a low molecular weight heparin. The Ariane study

Doi : 10.1016/j.lpm.2010.12.015 
Isabelle Gouin-Thibault 1, , François Liard 2, Eric Van-Ganse 3, Laurent Vespa 4, Anne-Françoise Gaudin 4, Fatima Nachit-Ouinekh 4
1 Hôpital Hôtel-Dieu (AP–HP), université Paris-Descartes Inserm U 765, 75181 Paris cedex 04, France 
2 Médecine générale, 37800 Saint-Epain, France 
3 Hôpital neurologie Pierre-Wertheimer, 69500 Bron, France 
4 Laboratoire GlaxoSmithKline, 78160 Marly-Le-Roi, France 

Isabelle Gouin-Thibault, Hôpital Hôtel-Dieu, université Paris-Descartes, laboratoire d’hématologie, Inserm U765, 1, place du Parvis Notre-Dame, 75181 Paris cedex 04, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 1
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Décrire et comparer les conditions d’utilisation du fondaparinux et des héparines de bas poids moléculaires (HBPM) dans le cadre de la prévention de la maladie thrombo-embolique veineuse en médecine de ville et en situation réelle avec un intérêt particulier pour la surveillance plaquettaire.

Méthodologie

Il s’agissait d’une étude pharmaco-épidémiologique observationnelle transversale réalisée en France en médecine de ville chez des patients adultes traités en ambulatoire par le fondaparinux ou une HBPM dans le cadre d’une thromboprophylaxie. Les données recueillies concernaient la description de la population des deux groupes, les conditions médicales justifiant une thromboprohylaxie, les motifs et type de prescription de numération plaquettaire.

Résultats

Quatre cent soixante-dix médecins généralistes, tirés au sort, ont inclus 837 patients analysables (450 traités par fondaparinux et 387 traités par HBPM), âgés en moyenne de 61,5±17,3ans dont 259 femmes (57,6 %) pour le groupe fondaparinux et de 61,7±17,8ans dont 205 femmes (53 %) pour le groupe HBPM. Les raisons d’instauration les plus fréquentes étaient l’immobilisation prolongée pour affection médicale aiguë sévère pour 56,7 % (n=255) des patients sous fondaparinux et 63,1 % (n=244) des patients sous HBPM, et la mobilité réduite liée à un traumatisme sans fracture pour respectivement 26,9 % (n=121) et 22,0 % (n=85). Les principaux facteurs de risque associés étaient les varices, l’obésité et les antécédents familiaux ou personnels de thrombose. Une numération plaquettaire a été prescrite chez 168 patients (37,6 %) traités par fondaparinux. Dans ce groupe, les prescriptions étaient considérées comme « appropriées » chez 94 patients (20,9 %) dont 76 (16,9 %) dans le cadre d’un bilan initial, et « non appropriées » chez 67 patients (14,9 %) car prescrite dans le cadre du suivi de la thromboprophylaxie. Dans le groupe HBPM une numération plaquettaire était prescrite chez 370 patients (96,1 %) dont 312 (81,0 %) uniquement dans le cadre d’un suivi de la thromboprophylaxie.

Discussion

Les résultats de l’étude Ariane sont cohérents avec les données de la littérature (Etape et Depart). En comparaison à l’étude réalisée en 1999 par la caisse nationale d’assurance maladie portant sur les modalités de prescription des HBPM en thromboprophylaxie, où le taux global de prescription de surveillance plaquettaire était de 70,0 %, les taux rapportés dans l’étude Ariane semblent représenter une nette amélioration des pratiques de surveillance plaquettaire avec les HBPM. Les données de surveillance plaquettaire observées dans cette étude sont à mettre en perspective des recommandations de l’Afssaps, postérieures à cette étude, qui, compte tenu de l’utilité non démontrée d’une surveillance régulière et de la rareté de l’incidence des TIH, ne préconisent pas une surveillance systématique en cas de traitement par HBPM.

Conclusion

L’étude Ariane apporte un double éclairage sur la réalisation d’une surveillance plaquettaire chez les patients traités par fondaparinux ou HBPM, ainsi que sur les pratiques de thromboprophylaxie en médecine de ville.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To describe and compare the conditions of use of fondaparinux and low molecular weight heparin (LMWH) in the prevention of venous thromboembolism in routine general practice with a focus on platelet monitoring.

Method

This was an observational and pharmaco-epidemiological survey, performed in France in general practice in adult patients receiving thromboprophylaxis with fondaparinux or a LMWH. The study collected data on medical conditions justifying thromboprophylaxis, reasons for platelet monitoring and type of prescription.

Results

Four hundred and seventy general practioners included 837 analysable patients (450 treated with fondaparinux and 387 with LMWH). In the fondaparinux group, the mean age was 61.5±17.3 and 259 (57.6 %) patients were women. In the LMWH group, the mean age was 61.7±17.8 and 205 (53.0 %) patients were women. The reasons of prescribing were: bedridden related to a severe acute medical illness in 255 (56.7 %) patients with fondaparinux and 244 (63.1 %) with LMWH, and reduction of mobility associated with trauma without fracture respectively in 121 (26.9 %) and 85 (22.0 %) of patients. Associated risk factors were varicose veins, obesity and a history of thrombosis. Platelet monitoring was prescribed in 168 (37.6 %) patients treated with fondaparinux. In this group, these prescription were considered “appropriate” in 94 (20.9 %) patients, of whom 76 (16.9 %) were monitored for screening purposes, and “not appropriate” in 67 (14.9 %) patients, because prescribed to monitor thrombo-prophylaxis. In the LMWH group, a platelet count was prescribed in 370 (96.1 %) patients, of whom 312 (81.0 %) receiving a prescription only in order to monitor thromboprophylaxis.

Discussion

The results provided in the Ariane study were coherent with literature data (Etape and Depart studies). In comparison with the CNAM study, which evaluated prescription practices for LMWH in thromboprophylaxis in France in 1999, and which reported a global rate of platelet monitoring of 70.0 %, the rate reported in the Ariane study (81.0 %) seems to represent an improvement in the practice standards. Since 2009, Afssaps does not recommend a systematic monitoring with LMWH at acute or prophylactic dose, outside a post surgical context or in case of pre-treatment with unfractionated heparin.

Conclusion

The Ariane study provides important information on platelet monitoring in patients treated with fondaparinux or LMWH, and also on thromboprohylaxis in general practice.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 9P1

P. e365-e375 - septembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Borréliose de Lyme chez l’enfant : étude rétrospective de 16 cas
  • Laure Seugé, Michel Fischbach, Vincent Laugel, Dan Lipsker
| Article suivant Article suivant
  • Recommandations de la Société française d’endocrinologie pour la prise en charge des nodules thyroïdiens

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.