Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Angiopathies diabétiques - 18/12/06

[19-0120]  - Doi : 10.1016/S1290-0176(06)37359-0 
P. Lermusiaux a, , N. Ferreira-Maldent b, F. Maillot c, J.-L. Guilmot b
a Unité de chirurgie vasculaire, Centre hospitalier universitaire Trousseau, 37044 Tours cedex 9, France 
b Service de médecine vasculaire, Centre hospitalier universitaire Bretonneau, 37044 Tours cedex 9, France 
c Groupement de médecine interne - diabétologie, Centre hospitalier universitaire Bretonneau, 37044 Tours cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 13
Vidéos 0
Autres 5

Résumé

Une atteinte de la microcirculation ou microangiopathie, et une atteinte des artères de moyen et gros calibre ou macroangiopathie, sont observées chez le sujet diabétique. La microangiopathie est une complication spécifique de l'hyperglycémie qui apparaît à partir d'un seuil qui définit le diabète (glycémie à jeun ≥ 1,26 g/l). Elle est responsable d'une néphropathie avec une protéinurie qui peut aboutir à une insuffisance rénale, et d'une rétinopathie qui est cause de cécité. Le contrôle strict de la glycémie est essentiel pour en limiter l'évolution. Le diabète est un facteur potentialisateur des autres facteurs de risque de la maladie athéromateuse, qui sont très souvent associés en cas de diabète de type 2, celui-ci représentant 90 % des diabètes. Il existe un risque très élevé d'atteinte des artères coronaires, qui est la première cause de mortalité, mais aussi des artères des membres inférieurs, des artères rénales, des artères carotides, et des artères intracrâniennes. L'association entre risque vasculaire et augmentation même modérée de la glycémie est démontrée, mais le contrôle correct de la glycémie ne permet pas à lui seul de prévenir ce risque. L'existence d'un diabète représente un risque cardiovasculaire tel que l'on doit d'emblée raisonner en termes de prévention secondaire. L'association de règles hygiénodiététiques comprenant la lutte contre la sédentarité et le surpoids, l'arrêt du tabac et la prescription d'une plurithérapie comprenant en particulier une statine, un inhibiteur de l'enzyme de conversion et /ou un sartan, et un antiagrégant plaquettaire permettent de diminuer significativement le risque d'événements cardiovasculaires et de décès. Des études sont nécessaires pour préciser les bénéfices à attendre de la revascularisation des artères coronaires et des artères rénales. Les indications de la chirurgie carotidienne sont les mêmes que chez les non-diabétiques. Les pontages distaux ont permis d'améliorer le pronostic de sauvetage de membres en cas de troubles trophiques avec des taux de perméabilité identiques, voire supérieurs aux non-diabétiques. La prise en charge de l'angiopathie diabétique est complexe, onéreuse et multidisciplinaire et devrait bénéficier de la constitution de réseaux de soins.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Diabète, Syndrome métabolique, Risque cardiovasculaire, Néphropathie, Rétinopathie, Coronaropathie, Artériopathie

Plan


© 2006  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Physiopathologie de l'athérosclérose
  • H. Ait-Oufella, Z. Mallat, A. Tedgui
| Article suivant Article suivant
  • Maladie thromboembolique des voyages aériens
  • F. Chleir

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.