Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

The mental context for the description of odors: a semantic space - 19/12/06

Doi : 10.1016/j.erap.2005.09.013 
I. Urdapilleta a, , A. Giboreau b, C. Manetta a, O. Houix c, J.F. Richard d
a Laboratoire de psychologie sociale EA 351, université de Paris-VIII, 2, rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis cedex 02, France 
b Adriant Research and Sensory Marketing, Paris, France 
c Laboratoire perception et design sonore, IRCAM, CGP, Paris, France 
d Laboratoire paragraphe EA 349, université de Paris-VIII, 2, rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis cedex 02, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

The experiments conducted in this research aimed to increase our understanding of olfactory properties and classify them hierarchically through entailment. The research objective was to build an odor classification based on internal knowledge (i.e. mental context). Twelve floral scents were described freely by 60 participants. First, three sensory judges undertook a semantic analysis of the 1145 olfactory terms gathered. Secondly, a study of the entailment between olfactory properties was conducted using 42 subjects working on four lists of terms describing the characteristics of floral perfumes. The results confirmed the hypothesis that olfactory properties show tree-like structure. This allowed us to propose a classification system composed of two superordinate categories: First, objects, being olfactory sources, constitute the first category and are considered as olfactory properties themselves (i.e. civilization, food and natural sources). Second non-objects properties are those applicable to a diversity of objects: (i.e. properties, such as objects' physical state: sensory, intensity, space, time) and those related to the subject (as personal feelings and value judgments). Based on these results, it appears that olfactory properties can be organized as a semantic network in line with the general theory of categorization.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Les expérimentations que nous avons réalisées visent à mieux comprendre les propriétés liées à l'olfaction et à en proposer une classification hiérarchique. Notre objectif était de construire une classification de propriétés olfactives en fonction des connaissances du sujet, de son contexte mental. Douze senteurs florales ont été décrites librement par 60 participants. Dans un premier temps, trois experts sensoriels ont réalisé une analyse sémantique des 1145 propriétés produites par ces participants. Dans un second temps, 42 autres participants ont organisé ces propriétés afin de construire un arbre hiérarchique de propriétés olfactives de parfums floraux. Les résultats confirment notre hypothèse selon laquelle les propriétés olfactives peuvent être organisées selon un arbre hiérarchique. Aussi, nous proposons une taxonomie composée de deux catégories super ordonnées. La première est celle des objets, considérés en tant que propriétés olfactives (sources d'odeurs relatives à la civilisation, à la nourriture ou qui sont issus de la nature). La seconde est celle des propriétés transversales aux objets (telles les propriétés sensorielles, d'intensité, d'espace ou de temps), et celle des propriétés relatives au sujet (effet que produisent les odeurs et jugements de valeurs associés). Il apparaît ainsi que les propriétés olfactives peuvent être organisées selon leur niveau hiérarchique de généralité/spécificité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Odor, Olfactory description, Categorization entailment, Semantic classification

Mots clés : Odeur, Description olfactive, Organisation catégorielle, Classification sémantique


Plan


© 2006  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 56 - N° 4

P. 261-271 - décembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Contextual cues during olfactory learning improve memory for smells in children
  • J.M. Stagnetto, C. Rouby, M. Bensafi
| Article suivant Article suivant
  • Impact of fabric end-use knowledge on handle perception
  • C. Dacremont, I. Soufflet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.