Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Analgésie postopératoire par cathéter fémoral après fracture du col du fémur chez la personne âgée: étude prospective randomisée - 16/01/07

Doi : 10.1016/j.annfar.2006.06.025 
P. Cuvillon a, , J. Ripart b, S. Debureaux a, C. Boisson a, E. Veyrat a, A. Mahamat e, f, P. Bruelle d, E. Viel a, J.-J. Eledjam c
a Fédération des départements anesthésie douleur et urgences réanimation, hôpital universitaire Caremeau, avenue du Professeur-Debré, 30029 Nîmes, France 
b Département anesthésie douleur, CHU, 30029 Nîmes, France 
c Département anesthésie réanimation B, CHU, 34295 Montpellier, France 
d Clinique Pyrénées-Bigorre, 65000 Tarbes, France 
e Laboratoire d'épidémiologie et de biostatistiques, institut universitaire de recherche clinique, CHU, 34295 Montpellier, France 
f Département informatique médicale, CHU, 30029 Nîmes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le bloc tronculaire du nerf fémoral a été proposé comme technique analgésique simple et efficace après fracture du col du fémur. Cette modalité d'analgésie administrée en continue par cathéter fémoral (CF) est comparée à deux procédures d'analgésie classique: morphine sous-cutanée (s.c.) (M) et propacétamol intraveineuse (i.v.) (P).

Méthode

Les patients (n=62) opérés sous anesthésie spinale étaient inclus et randomisés en trois groupes en postopératoire: groupe CF (cathéter fémoral: voie inguinale paravasculaire, injection d'un bolus initial et entretien par injection continue de ropivacaïne 0,2%), groupe P (propacétamol i.v. 2 g/6 heures), groupe M (Morphine s.c.: 0,05 mg/kg toutes les quatre heures). Une analgésie additionnelle était standardisée: titration morphine intraveineuse puis relais par voie sous-cutanée par quatre heures. La consommation morphinique était le critère principal de jugement. Les critères secondaires étaient colligés: en effets adverses (morphine), morbidité, mortalité et score EVA.

Résultats

Les caractéristiques chirurgicales et anesthésiques étaient similaires pour les trois groupes. Après titration morphinique, les scores EVA étaient similaires entre les groupes de 0 à 48 heures. La consommation totale de morphine était plus élevée dans le groupe CF: 26 mg (5-42) versus P: 8 mg (3-12) (p=0,0001) ou M: 19 mg (8-33) (p<0,006). Tous les patients du groupe M ont reçu au moins une dose de morphine. Le nombre de patients ayant une constipation était supérieur pour CF versus P. Le nombre de patient ne recevant pas de morphine était identique entre P (n=6; 28%) et CF (n=6; 28%). Durées d'hospitalisation, morbidité cardiovasculaire, pulmonaire et mortalité à six mois étaient similaires entre les groupes.

Conclusion

L'analgésie par cathéter fémoral continu après fracture du col du fémur ne montre pas de réel bénéfice pour un coût financier significativement plus élevé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

The usefulness of peripheral femoral nerve block for pain management after hip fracture has been established. This prospective and randomised study compared the analgesia effect of a continuous femoral nerve block (CF) versus two conventional analgesia procedures after hip fracture.

Patients and methods

Patients. (n=62) scheduled for surgery under spinal anaesthesia were prospectively included. After surgery, analgesia (48 hours) was randomised: group FC (femoral catheter, anterior paravascular approach, initial bolus followed by continuous infusion of ropivacaine 0.2%), group P (iv 2 g propacetamol/6 hours), group M (sc morphine, 0.05 mg/kg per 4 hour). Intravenous morphine titration was performed, followed by subcutaneous (sc) morphine every 4 hours according to the VAS score. The primary end-point was the morphine requirements. Secondary end-points were VAS score, side effects, and mortality.

Results

Demographic data and surgical procedures were similar between groups. After morphine titration, the VAS pain score did not differ between groups. All patients in-group M received additional morphine. Morphine mean consumption was increased in CF group: 26 mg (5-42) versus P: 8 mg (3-12) (p=0.0001) or M: 19 mg (8-33) (p<0.006) while constipation was decreased in P group vs CF. Percentage of patients requiring no morphine was similar between P (n=6; 28%) and CF (n=6; 28%) and greater than M (n=0; 0%). Hospital discharge, cardiovascular or pulmonary complications and mortality after 6 months showed no statistical difference.

Conclusion

Continuous femoral nerve block provided limited pain relief after hip fracture did not reduced side effects and induced an expensive cost.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Analgésie, Bloc fémoral, Hanche, Fracture, Personne âgée

Keywords : Hip fracture, Analgesia, Femoral block, Aged


Plan


 Financement de l'étude: Fondation de l'Avenir, Paris, France. Analyse statistique: Laboratoire d'épidémiologie et de biostatistiques, institut universitaire de recherche clinique, Montpellier, France et département informatique médicale, CHU de Nîmes, France.


© 2006  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 1

P. 2-9 - janvier 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les Annales françaises d'anesthésie et de réanimation: un nouveau défi
  • J. Mantz
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de la théorie de Stewart lors de l'acidose métabolique survenant après chirurgie cardiaque sous circulation extracorporelle
  • G. Guéret, B. Rossignol, G. Kiss, J.-P. Wargnier, O. Corre, E. Bezon, J.-L. Carre, C.-C. Arvieux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.