Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge anesthésique d'un adulte atteint d'un syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS) - 16/01/07

Doi : 10.1016/j.annfar.2006.06.022 
M. Siyam a, D. Benhamou b,
a Département d'anesthésie-réanimation, hôpital d'Arpajon 
b Département d'anesthésie-réanimation, hôpital de Bicêtre, 94275 Le Kremlin-Bicêtre cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Cette revue générale est une mise à jour de la prise en charge anesthésique d'un patient porteur d'un syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS).

Acquisition des données

Revue de la littérature. Recueil des données à partir de la base de données Medline® concernant le SAS de 1963 à mai 2006. Les références incluent les articles originaux, les observations, les cas cliniques et les revues générales publiés en anglais ou en français.

Synthèse des données

La littérature anesthésique dans le domaine du SAOS est rare. La compréhension de l'anatomie et de la physiopathologie chez les patients porteurs d'un SAOS est importante pour la prise en charge anesthésique. Le diagnostic du SAOS est inconnu chez environ 80 à 90 % de ces patients, et tous les jours des patients porteurs d'un SAOS subissent une anesthésie générale ou locorégionale. L'identification de ces patients — dans la période périopératoire (surtout en consultation d'anesthésie) — est le premier pas vers une prise en charge adaptée et sans danger. Les patients porteurs d'un SAOS sont très sensibles aux sédatifs, aux hypnotiques, et aux morphiniques. L'utilisation de ces médicaments doit donc être précise et monitorée. L'anticipation d'une intubation difficile permet d'éviter des événements indésirables lors de l'induction. Enfin, l'utilisation d'une CPAP nasale (nCPAP) en période périopératoire diminue le risque anesthésique chez ces patients.

Conclusion

Les recherches doivent encore progresser dans ce domaine de l'anesthésie. Le patient porteur d'un SAOS est exposé à un risque de développer des complications liées aux difficultés de contrôle des voies aériennes supérieures lors de l'induction anesthésique et aux complications cardiaques et respiratoires postopératoires. L'utilisation de la nCPAP dans la période postopératoire semble être un élément préventif essentiel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

The purpose of this review article is to update the anaesthetic management of adult patients with obstructive sleep apnoea syndrome (OSAS).

Data sources

All references obtained from the medical database Medline® related to OSAS and anaesthesia from 1963 until May 2006 were reviewed. References included original articles, observations, clinical cases, and reviews published in English or in French.

Data Synthesis

The anaesthetic literature related to OSAS and anaesthesia is poor. Understanding anatomy and pathophysiology is important for an optimal anaesthetic management. Since the diagnosis is unknown in almost 80-90% of these patients, many undergo general or regional anaesthesia every day without recognition of the main dangers associated with the condition. Recognition of these patients, especially in the preanaesthetic assessment, is an essential step to prevent perioperative complications. Patients with OSAS are very sensitive to sedatives, hypnotics and opioids. The use of these drugs must be controlled and monitored. Anticipation of difficult intubation avoids complications during induction of general anaesthesia and the use of nasal CPAP decreases the incidence of respiratory complications in the perioperative period.

Conclusion

Further research is needed in this field of anesthesia. Intraoperative difficulties in the control of airway and postoperative cardiac and respiratory complications may happen. The use of nasal CPAP in the perioperative period makes the anaesthetic management easier and safer.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Obésité, Ronflement, Apnées du sommeil, Intubation difficile, Surveillance postopératoire

Keywords : Obesity, Snoring, Sleep apnoea syndrome, Difficult intubation, Postoperative monitoring


Plan


© 2006  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 1

P. 39-52 - janvier 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Effets de la musicothérapie en réanimation hors sédation chez des patients en cours de sevrage ventilatoire versus des patients non ventilés
  • S. Jaber, H. Bahloul, S. Guétin, G. Chanques, M. Sebbane, J.-J. Eledjam
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge initiale des états septiques graves de l'adulte et de l'enfant
  • C. Martin, C. Brun-Buisson

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.