Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Méningites lymphocytaires aiguës - 01/02/07

[4-098-C-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0513(07)42040-5 
C. Chalouhi , S. Faesch, H. Chappuy, G. Chéron
Département des urgences pédiatriques, hôpital Necker-Enfants malades, 149, rue de Sèvres, 75015 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Pédiatrie - Maladies infectieuses

Résumé

Les méningites lymphocytaires aiguës sont le plus souvent d'étiologie virale. Parmi ces virus, les entérovirus prédominent. Leur caractère saisonnier, l'âge des enfants atteints, l'existence d'un syndrome méningé fébrile sans signe de localisation neurologique et un état général conservé permettent d'en évoquer le diagnostic. L'absence d'anomalie biochimique, la stérilité du liquide céphalorachidien, la négativité du bilan inflammatoire sanguin confirment le diagnostic. Leur évolution est bénigne. Des recherches virales spécifiques par polymerase chain reaction permettent l'identification de l'agent infectieux en cause mais n'ont d'intérêt qu'en cas de doute diagnostique ou dans le cadre d'enquêtes épidémiologiques. Alors que certaines étiologies virales tendent à disparaître grâce à la systématisation des vaccinations (oreillons, rougeole), d'autres sont identifiées, en rapport avec de nouveaux agents infectieux, tel le West Nile Virus. La plupart de ces virus peuvent être à l'origine d'une atteinte encéphalitique plus ou moins marquée et l'existence d'anomalies neurologiques cliniques doit systématiquement amener au diagnostic de méningoencéphalite et à une prise en charge adaptée. Dans certains cas, une méningite lymphocytaire peut être associée à une infection bactérienne, parasitaire, mycotique ou systémique. Il existe alors en général des signes cliniques associés, neurologiques ou généraux, permettant d'orienter le diagnostic et les recherches étiologiques dans ce sens.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Méningite virale, Méningite à liquide clair, Méningite aseptique, Entérovirus

Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.