Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Bloc auriculoventriculaire complet au cours d'un traitement par chloroquine - 01/02/07

Doi : 10.1016/j.revmed.2006.10.331 
S. El aichaoui , B. Amine, B. Saoud, N. Guedira, F. Allali, N. Hajjaj-Hassouni
Service de rhumatologie, hôpital El-Ayachi, CHU Rabat-Salé, route de la plage, Salé, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La toxicité cardiaque des antipaludéens de synthèse (APS) est rare, elle comporte des troubles du rythme cardiaque pouvant aller jusqu'au bloc auriculoventriculaire (BAV) complet et une atteinte myocardique. Nous rapportons deux observations de patientes qui ont présenté un BAV complet après plusieurs années de traitement par la chloroquine.

Observations

Deux patientes suivies pour polyarthrite rhumatoïde âgées en moyenne de 57 ans, traitées par APS pendant une durée moyenne de 12 ans et une corticothérapie, ont présenté une atteinte myocardique et un bloc auriculoventriculaire (BAV) complet syncopal ayant nécessité la mise en place d'un pace maker. Après avoir éliminé toutes les autres étiologies du BAV, les APS ont été incriminés et arrêtés. L'évolution clinique après arrêt du traitement était favorable.

Discussion

Nos observations illustrent de rares effets secondaires cardiaques observés chez nos deux patientes après traitement au long cours par APS. Le diagnostic a été retenu devant des faisceaux d'arguments cliniques et biologiques après avoir éliminé les autres étiologies. Le caractère insidieux de ces complications impose la vigilance lors de l'utilisation des APS au long cours.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

The cardiac toxicity of antimalarial agents is rare, it includes conduction disorderds wich can be complicated by third atrioventricular block and hypertrophic cardiomyopathy. We report two observations of patients who presented a complete heart block after several years of treatment by chloroquine.

Case report

Two patients followed for rheumatoid polyarthritis, treated by antimalarial agents for average 12 years and corticotherapy, presented a syncopal complete heart block wich required an implantation of a pace maker. After having eliminated all the other underlying causes for complete heart block, the antimalarial agents were accused and were stopped. The clinical evolution after interruption of the treatment was favorable.

Conclusion

Our observations illustrate rare cardiac side effects observed in our two patients after long-term treatment by antimalarial agents. The diagnosis of antimalarial agents responsability was retained on clinical and biological arguments after having eliminated the other causes. The insidious character of these complications imposes vigilance during the use of long-term treatment by antimalarial agents.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Bloc auriculoventriculaire (BAV), Chloroquine, Antipaludéens de synthèse (APS)

Keywords : Atrioventricular block, Chloroquine, Antimalarial agents


Plan


© 2006  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 2

P. 134-136 - février 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Méningite révélant une infection à Rickettsia typhi
  • A. Toumi, C. Loussaief, S. Ben Yahia, F. Ben Romdhane, M. Khairallah, M. Chakroun, N. Bouzouaïa
| Article suivant Article suivant
  • Une péricardite retardée récidivante après implantation de pacemaker: un équivalent de syndrome de Dressler?
  • J. Vinit, P. Sagnol, P. Buttard, G. Laurent, J.-E. Wolf, A. Dellinger

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.