Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Plicature interlamellaire du muscle releveur de la paupière supérieure par mini incision (technique de Frueh) dans la chirurgie du ptosis : étude rétrospective sur 119 cas - 07/09/11

Doi : 10.1016/j.jfo.2011.01.017 
J. Gire a, , P.-Y. Robert b, D. Denis a, J.-P. Adenis b
a Service d’ophtalmologie, centre hospitalo-universitaire Nord, chemin des Bourrelly, 13915 Marseille cedex 20, France 
b Service d’ophtalmologie, centre hospitalo-universitaire Dupuytren, avenue Martin-Luther-King, 87042 Limoges cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Évaluer l’intérêt de la plicature interlamellaire du muscle releveur de la paupière supérieure par mini incision (technique de Frueh) dans la chirurgie du ptosis.

Patients et méthodes

Une étude rétrospective a permis de comparer différents paramètres dans un groupe de 98 ptosis séniles chez l’adulte entre la technique de Frueh et la technique classique de réamarrage de l’aponévrose par voie antérieure, et dans un groupe de 21 ptosis congénitaux isolés entre la technique de Frueh et la suspension au ligament de Whitnall. Le critère principal de notre étude a été le nombre de reprises.

Résultats

Dans le groupe adulte, aucune différence statistiquement significative n’a été retrouvée entre technique chirurgicale et nombre de reprises (p=0,82). Dans le groupe enfant, aucune corrélation statistiquement significative n’a été retrouvée entre technique chirurgicale et nombre de reprises (p=0,3).

Discussion

Chez l’adulte, la technique de Frueh présente une efficacité comparable à la technique de référence. Elle est significativement plus rapide que la technique classique par voie antérieure et permet l’obtention d’un meilleur aspect du contour de la paupière supérieure. Chez l’enfant, la technique de Frueh est une procédure de choix dans les ptosis minimes à modérés avec bonne action du releveur (ARPS). Concernant les ptosis sévères avec mauvaise ARPS, son efficacité apparaît limitée si on la compare aux techniques de référence et son utilisation en première intention semble donc plus discutable.

Conclusion

Ce travail confirme la technique de Frueh dans l’arsenal des techniques de référence de chirurgie du ptosis chez l’adulte et même chez l’enfant.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To evaluate the efficacy and efficiency of the new small anterior incision, small-incision dissection procedure (Frueh’s procedure) for the correction of involutional and congenital blepharoptosis.

Patients and methods

This was a retrospective study to compare different parameters between Frueh’s procedure and the traditional aponeurotic anterior approach in a group of 98 involutional blepharoptosis patients and between Frueh’s procedure and Whitnall’s sling in a group of 21 congenital blepharoptosis patients. The main criterion was recurrence requiring reintervention.

Results

In the adult’s group, the rate of reoperation was not significantly different for the two surgical procedures (p=0.82). In the children’s group, the rate of reoperation was not significantly different for the two surgical procedures (p=0.3).

Discussion

In adults, compared with the traditional aponeurotic approach, Frueh’s procedure for blepharoptosis correction is equally efficacious in correcting eyelid height, superior in producing desirable eyelid contour, and much quicker to perform. In children, Frueh’s procedure is a good technique for mild and moderate blepharoptosis with a good levator function. However, Frueh’s procedure in severe blepharoptosis with low levator function seems not to be as efficient as the traditional surgical techniques.

Conclusion

This study confirms Frueh’s procedure as a reference for the treatment of adults and children with blepharoptosis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ptosis sénile, Ptosis aponévrotique, Ptosis congénital, Réammarrage de l’aponévrose, Suspension au ligament de Whitnall

Keywords : Involutional ptosis, Aponeurotic ptosis, Congenital ptosis, Aponeurotic ptosis surgery, Whitnall’s sling


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 7

P. 439-447 - septembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de l’efficacité du Nutrilarm®, complément nutritionnel à base d’acides gras essentiels polyinsaturés oméga 3 et oméga 6, versus placebo chez des patients atteints de sécheresse oculaire bilatérale modérée et traitée
  • C. Creuzot-Garcher, C. Baudouin, M. Labetoulle, P.-J. Pisella, F. Mouriaux, A. Meddeb-Ouertani, L. El Matri, M. Khairallah, F. Brignole-Baudouin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.