Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Dépistage du décollement de rétine par l’utilisation d’une imagerie panrétinienne - 07/09/11

Doi : 10.1016/j.jfo.2011.02.012 
G. Bonnay, F. Nguyen, I. Meunier, A. Ducasse, C. Hamel, C. Arndt
Service d’ophtalmologie, hôpital Robert-Debré, CHU de Reims, 45, rue Cognacq-Jay, 51092 Reims cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Le système de visualisation d’images panrétiniennes (200°) du fond d’œil (P200 Optomap plus, Optos, Royaume-Uni) basé sur un ophtalmoscope à balayage laser (SLO) permet de visualiser une large zone rétinienne y compris la périphérie. L’étude présentée a été entreprise pour évaluer ce système dans le dépistage des lésions rhegmatogènes de la périphérie rétinienne.

Méthodes

Tous les patients envoyés pour décollement de rétine du 2 novembre 2007 au 30 avril 2008 ont été examinés par un seul chirurgien vitréo-rétinien qui a réalisé le dessin du fond d’œil. Un orthoptiste a réalisé la prise d’image SLO, un interne en dernière année a revu toutes les images de la base de données ; ni l’orthoptiste, ni l’interne n’avait connaissance du résultat de l’examen du fond d’œil. Le dessin du fond d’œil et l’image SLO ont été comparés sur la base du nombre de déhiscences et de l’étendue du décollement de rétine.

Résultats

Pendant la période considérée, 6053 images ont été réalisées et parmi elles 56 yeux avec un décollement de rétine ont été documentés. Toutes les déhiscences sauf celles situées en supérieures (entre 11 and une heure) et en inférieures (entre cinq et sept heures) ont été détectées sur les images SLO (7/10). Tous les cas de décollement de rétine, sauf un en supérieur et un en inférieur, ont été visualisés sur la lecture d’images (9/10).

Conclusion

Le système d’imagerie panrétinienne a une sensibilité acceptable pour le dépistage des lésions rhegmatogènes, mais ne remplace pas la biomicroscopie préopératoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

The wide-field retinal imaging device (200°) (P200 Optomap Plus, Optos, Edinburgh, Scotland, UK), using a scanning laser ophthalmoscope (SLO), makes it possible to visualize a wide retinal area including the retinal periphery. The present study was designed to evaluate the ability to detect peripheral rhegmatogenous lesions using SLO wide-field image reading.

Methods

Between 2 November 2007 and 30 April 2008, all patients presenting with a retinal detachment were prospectively enrolled. Retinal ophthalmoscopy and drawing of retinal detachment, breaks, and holes were performed by a single retinal surgeon. SLO imaging was performed by an orthoptist and image reading by a senior resident. The orthoptist and the resident were both unaware of the results of the clinical examination. The extension of the retinal detachment in clock hours as well as the number of breaks and holes were compared between the retinal drawing and the image reading results.

Results

During the study period, 6053 images were taken, in 56 eyes with retinal detachment documented. Retinal breaks and holes were detected in seven of 10 cases with SLO image reading, only those situated superiorly between 11 and 1 o’clock and inferiorly between 5 and 7 o’clock were missed. Retinal detachments (one situated superiorly and one situated inferiorly) were detected in nine of 10 cases.

Conclusions

The sensitivity of retinal detachment detection with the wide-field imaging device appears to be satisfactory for screening purposes, although it cannot replace retinal ophthalmoscopy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Décollement de rétine, Dépistage, SLO, Imagerie panrétinienne

Keywords : Retinal detachment, Screening, Scanning laser ophthalmoscopy, Wide-field imaging


Plan


 Communication orale présentée lors du 116e Congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2010.


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 7

P. 482-485 - septembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Apport de l’IRM dans le syndrome de Stilling-Duane : résultats préliminaires
  • D. Denis, M. Cousin, E. Zanin, E. Toesca, N. Girard
| Article suivant Article suivant
  • Ptosis congénital associé à une hyperaction du muscle droit supérieur
  • N. Ben Rayana, L. Knani, F. Touzani, F. Ben Hadj Hamida

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.