Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Incidence, prise en charge et coût des condylomes acuminés anogénitaux chez les femmes consultant leur gynécologue en France - 12/03/07

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2006.12.010 
J. Monsonégo a, , J.-G. Breugelmans b, S. Bouée c, A. Lafuma c, S. Bénard d, V. Rémy b
a Institut Fournier, 174, ruedeCourcelles, 75017 Paris, France 
b Sanofi Pasteur MSD, 8, rueJonas-Salk, 69007 Lyon, France 
c Service d'épidémiologie, CEMKA Eval, 43, boulevard duMaréchal-Joffre, 32340 Bourg-La-Reine, France 
d Stève consultants, 14, rue Grenette, 69002 Lyon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Les objectifs de cette étude sont d'estimer l'incidence et les coûts de traitement des condylomes acuminés, chez les femmes consultant leur gynécologue en 2005.

Patientes etméthodes

Une étude prospective observationnelle a été réalisée parmi un échantillon représentatif de gynécologues en France. Chaque investigateur devait inclure toutes les patientes présentant des condylomes acuminés sur une période de deux mois. Un questionnaire sur les données sociodémographiques des patientes, la description clinique des lésions, la prise en charge antérieure et actuelle du condylome acuminé, a été complété pour chaque patiente.

Résultats

Deux cent douze gynécologues ont participé à l'étude et ont inclus 263 patientes (75,3% primomanifestations, 20,2% récurrences et 4,5% cas de résistance aux traitements). L'incidence annuelle en France a été estimée à 228,9/100,000 pour la population des femmes de 15-65ans, correspondant à 47755 cas annuels pris en charge par les gynécologues. Le coût moyen de traitement était de 482,70 et 342,40€ respectivement pour la société et l'assurance maladie. Le coût médical direct annuel de la prise en charge des patientes présentant des condylomes acuminés par les gynécologues a été estimé à 23051339€ dont 16351312€ pris en charge par l'assurance maladie.

Discussion etconclusion

Le nombre annuel de condylomes acuminés chez les femmes et les coûts de traitement associés sont conséquents en France. L'introduction d'un vaccin quadrivalent (type 6,11,16,18) comprenant les types de papillomavirus humains (HPV), responsables de 90% des condylomes acuminés, permettrait de réduire significativement l'impact de cette pathologie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

The objectives of this study were to estimate the incidence of genital warts and treatment costs in women consulting gynaecologists in France in 2005.

Patients and methods

A prospective observational study was performed through a representative sample of gynaecologists. Investigators enrolled all patients seen with genital warts during a 2-month period. A questionnaire detailing socio-demographic characteristics, case description, patient's clinical profile, past/ current management, and treatment of genital warts was completed by the investigators.

Results

212 gynaecologists participated in the study. Questionnaires were completed for 263 patients including 198 (75.3%) new cases, 53 (20.2%) recurrent cases and 12 (4.5%) resistant cases. The overall incidence was estimated at 228.9/100,000 (female 15-65year old population) corresponding to 47,755 cases annually managed by gynaecologists in France. The average treatment cost was 482.70€ for society and 342.40 € for third-party payers. The annual direct cost of genital warts management was estimated at 23,051,339€, of which 16,351,312€ was funded by the French health care system.

Discussion and conclusion

The costs of treating genital warts are considerable. The introduction of a quadrivalent (type 6,11,16,18) Human Papillomavirus vaccine including types responsible for 90% of genital warts could potentially substantially reduce these costs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Verrues génitales, Condyloma acuminata, Papillomavirus humains, Gynécologie, Épidémiologie, Traitement, Coûts

Keywords : Anogenital warts, Condyloma acuminate, Human papillomavirus, Gynaecology, Epidemiology, Treatment, Costs


Plan


 Cette étude a été menée avec le soutien du laboratoire Sanofi Pasteur MSD.


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 2

P. 107-113 - février 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La primiparité est-elle le seul facteur de risque des lésions du sphincter anal en cours d'accouchement?
  • A. Barbier, O. Poujade, R. Fay, O. Thiébaugeorges, M. Levardon, B. Deval
| Article suivant Article suivant
  • L'accueil d'embryon en France: pratiques et difficultés. L'expérience de Strasbourg
  • K. Bettahar-Lebugle, C. Wittemer, C. Firtion, C. Rongières, J. Ohl, I. Nisand, S. Viville, R. Favre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.