Médecine

Paramédical

Autres domaines


Parler d'adoption en AMP - 19/03/07

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2007.01.014 
L. Karpel a, b, , N. Frydman c, L. Hesters b, R. Fanchin a, R. Frydman a, M. Flis-Trèves a
a Unité d'assistance médicale à la procréation, service de gynécologie-obstétrique (Pr Frydman), 157, rue de la Porte-de-Trivaux, 92141 Clamart cedex, France 
b Service de gynécologie-obstétrique et de médecine de la reproduction, hôpital Antoine-Béclère, 157, rue de la Porte-de-Trivaux, 92141 Clamart cedex, France 
c Service de biologie et génétique de la reproduction, hôpital Antoine-Béclère, 157, rue de la Porte-de-Trivaux, 92141 Clamart cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Nous avons voulu savoir quelle était la place de l'adoption dans le parcours des couples en cours d'Assistance médicale à la procréation, afin de répondre à une autre question: les couples infertiles suivis en traitement attendent-ils les conseils du gynécologue pour entreprendre une démarche d'adoption ou l'entreprennent-ils avant tout conseil?

Patientes et méthode

Nous avons interrogé 90 couples, venus dans notre unité le premier jour de leur traitement, sur la place de l'adoption dans leur désir d'enfant: leur position en faveur ou non de l'adoption, leurs démarches, et son aboutissement ou non.

Résultats

Quarante-neuf pour cent des couples ne sont pas favorables à l'adoption, surtout lorsqu'ils ont déjà eu des enfants par l'Assistance médicale à la procréation. Cependant, 84,5% des couples interrogés ont pensé à l'adoption dès l'annonce de l'infertilité. Soixante-neuf pour cent ont entrepris des recherches intellectuelles (livre, émission, consultation de site Internet, discussion avec adoptants et adoptés) sur le sujet. Au total dans la population étudiée, 29% des couples ont commencé une démarche d'adoption mais seuls 18% ont l'intention de la mener vraiment à terme.

Discussion et conclusion

Les couples infertiles n'attendent pas tous les conseils du médecin pour s'intéresser de près à l'adoption mais peut-être auront-ils besoin d'entendre les mots de la fin de la prise en charge médicale par leur médecin pour véritablement mener à terme ce projet. Certains préféreront de toute façon rester sans enfant ou sans autres enfants, ou bien passer au don de gamètes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

This article deals with the place of adoption for couples involved in a medical help for procreation. The question is: do these couples wait for their gynaecologist's advice before beginning a procedure of adoption or do they launch such a procedure before?

Patients and methods

We have questioned 90 couples, on the first day of their treatment in our unity, about the place of adoption in their desire for a child. Are they in favour or against adoption? Have they already begun or not to think, to read, to make a decision about adoption?

Results

In this research, 49% of theses couples are not in favour of adoption, especially when they have already had children through medical help. 84,5% thought about adoption as soon as they received the announcement of the infertility. 69% have shown their interest in adoption by reading books, watching TV or by speaking with adoptive parents or adopted children. 29% have begun a procedure of adoption but only 18% really intend to adopt a child.

Discussion and conclusion

Most of the infertile couples do not wait for their clinician's advice to be interested in adoption. But they probably have to hear from their clinician that the treatments are definitively finished to become completely involved in the adoption process. Some of them will prefer to stay even so without children or to think about the gamete's donation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Adoption, Assistance médicale à la procréation (AMP), Psychologie

Keywords : Adoption, Assisted Reproductive Techniques (ART), Psychology


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 3

P. 232-239 - mars 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Gynandroblastome: une tumeur rare de l'ovaire. À propos d'un cas
  • M. Kapella, D. Bakeland, V. Blin, A. Menzli, K. Massri
| Article suivant Article suivant
  • Hypothyroïdie: du désir de grossesse à l'accouchement
  • S. Ouzounian, S. Bringer-Deutsch, C. Jablonski, L. Théron-Gérard, E. Snaifer, I. Cédrin-Durnerin, J.-N. Hugues

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.