Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Vers une évaluation globale du risque fracturaire - 26/04/07

Doi : 10.1016/j.rhum.2006.11.016 
Patricia Dargent-Molina , Claude-Laurent Benhamou, Bernard Cortet, Bruno Sutter, Thierry Thomas
Inserm unité 149, 94807 Villejuif cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le but des traitements de l'ostéoporose est de prévenir les fractures. Jusqu'à présent, la mesure de la densité minérale osseuse (DMO) était considérée comme l'élément clé pour décider de la mise en route d'un traitement, et ce dernier était généralement recommandé lorsque la DMO était inférieure à 2,5 écarts-types en dessous de la moyenne des femmes jeunes, ce qui correspond au seuil de diagnostic de l'ostéoporose. Cependant, aujourd'hui, il est de plus en plus reconnu que la décision de traiter doit s'appuyer sur l'évaluation du risque de fracture du patient, et non pas seulement sur une valeur de DMO. Plusieurs facteurs de risque sont prédictifs du risque de fracture « indépendamment » de la DMO et pourraient donc être utiles, en complément de la DMO, pour repérer les sujets à haut risque susceptibles de bénéficier d'une thérapie. Outre l'âge, on peut citer en particulier les antécédents personnels et familiaux de fracture, un indice de masse corporelle bas, la consommation de tabac, la prise de corticoïdes, le taux de biomarqueurs du métabolisme osseux, et les facteurs de risque de chute. Pour l'instant, il n'y a pas encore de consensus sur la ou les meilleures stratégies d'utilisation de ces facteurs cliniques. Un groupe de travail de l'OMS mène actuellement un travail de réflexion et d'analyse basé sur la mise en commun des données de plusieurs enquêtes prospectives. Ce travail devrait aboutir prochainement à une meilleure définition des groupes à haut risque susceptibles de bénéficier d'un traitement de l'ostéoporose préventif des fractures et à des recommandations de pratique clinique pour le repérage de ces groupes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ostéoporose, Fractures, Dépistage, Risque

Keywords : Osteoporosis, Fractures, Screening, Risk


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 74 - N° 5

P. 455-460 - mai 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Analyse des propriétés biomécaniques de l'os à l'échelle macroscopique
  • Hélène Beaupied, Eric Lespessailles, Claude-Laurent Benhamou
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome de Budd-Chiari au cours de la maladie de Behçet : signes cliniques et biologiques dans quatre observations
  • Cengiz Korkmaz, Timuçin Kasifoglu, Mahmut Kebapçı

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.