S'abonner

Preliminary study of electric stimulation on premature ejaculation in patients with chronic pelvic pain syndrome or chronic prostatitis - 15/05/07

Doi : 10.1016/j.sexol.2006.06.009 
W.-Y. Lin : MD, D.-R. Ho : MD, C.-F. Wu : MD, J.-J. Shee : MD, C.-S. Chen  : MD
Division of Urology, Department of Surgery, Chang Gung Memorial Hospital, 6, Chia-Pu West road, 613 Chia-Yi, Taiwan, ROC 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Purpose

To investigate the clinical efficacy of electric stimulation on the treatment of premature ejaculation (PE) in patients with chronic pelvic pain syndrome (CPPS) or chronic prostatitis (CP).

Material and methods

Fourteen patients who complained with voiding syndromes, defecation disorder, pelvic pain and sexual problems were included in this prospective study. The white blood cells in prostatic expressed secretion of these patients were less than 10 per high-power field. In addition to the therapy of alpha-blocker, muscle relaxant and anti-cholinergics, six weekly cessions of electric stimulation were given on lithotomy position for specific group of patients. These patients whose PE scale scored as 4 or greater and the intra-vaginal ejaculation latency time (IVELT) as 2 or greater were noted. PE was graded on a scale of 0 to 8 (0=almost never, 8=almost always). The IVELT was graded on a scale of 0 to 3 (0=longer than 5 min, 3=shorter than 1 min). These scales were graded before the initiation and 6 weeks after the treatment.

Results

The mean age of 14 patients was 44 years old. The mean pre-treatment PE and IVELT scale was 5.78±0.14 and 2.78±0.18, respectively. The PE and IVELT scale after electric stimulation treatment was 4.0±0.60 (P=0.026) and 1.5±0.35 (P=0.006). Seven patients (50%) reported the improvement of PE after electric stimulation. The PE and IVELT scale after treatment was 2.2±0.60 (P=0.0022) and 0.14±0.35 (P<0.0001), respectively. Seven patients (50%) remained unchanged after treatment. The PE and IVELT scale after treatment was 5.71±0.12 (P=0.86) and 2.80±0.38 (P=0.55).

Conclusion

Electric stimulation seems to have a benefit on improving PE in patients with CPPS/CP in our preliminary prospective study. Electric stimulation may be an important and encouraging part of the treatment modalities in PE.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

But

Examiner l'efficacité clinique de l'électrostimulation sur le traitement de l'éjaculation précoce (EP) chez des patients porteurs de douleur pelvienne (CPPS) ou de prostatite (PCF).

Matériel et méthodes

Cette étude prospective concernait quatorze malades se plaignant de symptômes mictionnels, de troubles de la défécation, de douleur pelvienne et de problèmes sexuels. Les leucocytes retrouvés dans les sécrétions prostatiques de ces malades étaient inférieurs à dix par champ. On a pratiqué six séances d'électrostimulation, à raison d'une par semaine, en position de lithotomie pour un groupe spécifique de patients, en plus de la prescription d'alphabloquants, décontractants et anticholinergiques à visée musculaire. Ces patients ont été notés, leur échelle de EP était scorée à quatre ou plus, et le temps intravaginal de latence d'éjaculation (IVELT) scoré à deux ou plus. L'éjaculation précoce a été évaluée sur une échelle de zéro à huit (0=presque jamais, 8=presque toujours). L'IVELT a été évaluée sur une échelle de zéro à trois (0=plus long que cinq minutes, 3=plus court qu'une minute). Ces échelles ont été remplies avant le début des séances et six semaines après.

Résultats

L'âge moyen des 14 patients était de 44 ans. L'échelle moyenne de EP et de l'IVELT avant le traitement était de 5,78±0,14 et 2,78±0,18, respectivement. L'échelle moyenne de EP et de l'IVELT après le traitement de l'électrostimulation était de 4,0±0,60 (p=0,026) et 1,5±0,35 (p=0.006). Sept patients (soit 50 %) ont noté une amélioration de EP après l'électrostimulation. L'échelle de EP et d'IVELT après le traitement était de 2,2±0,60 (p=0,0022) et 0,14±0,35 (p<0,0001), respectivement. Chez sept patients (50 %), aucun changement n'a été noté après le traitement. L'échelle de EP et d'IVELT après le traitement a été de 5,71±0,12 (p=0,86) et 2,80±0,38 (p=0,55) respectivement.

Conclusion

L'électrostimulation semble avoir un bénéfice sur l'amélioration de l'éjaculation précoce chez les patients porteurs de prostatite chronique ou de CPPS dans notre étude prospective préliminaire. L'électrostimulation peut avoir une part importante et encourageante dans les modalités du traitement de l'éjaculation précoce.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Electric stimulation, Premature ejaculation, Chronic prostatitis

Mots clés : Électrostimulation, Éjaculation précoce, Prostatite chronique


Plan


© 2006  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 38-42 - janvier-mars 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Self-help therapies within the NHS: providing a service for patients experiencing relationship difficulties
  • R. McFarland, K.R. Wylie, J. Ridley
| Article suivant Article suivant
  • Net, sex and rock'n'roll ! Les potentialités d'un outil comme Internet et son influence sur la sexualité des adolescents
  • Y. Salmon, N. Zdanowicz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.