Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quelle anesthésie pour les IRM en pédiatrie ? Résultats d'une enquête par Internet dans les CHU de France - 24/05/07

Doi : 10.1016/j.annfar.2007.01.018 
M. Bordes , F. Semjen, A. Sautereau, E. Nossin, I. Benoit, Y. Meymat, A.-M. Cros
Département d'anesthésie-réanimation IV, hôpital Pellegrin-Enfants, CHU de Bordeaux, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Connaître les modalités de prise en charge anesthésique dans les CHU pour réaliser les IRM pédiatriques.

Type d'étude

Enquête.

Méthodes

Après avoir obtenu les coordonnées des équipes pratiquant l'anesthésie des enfants à l'IRM, un questionnaire leur a été adressé par Internet.

Résultats

Parmi les 28 CHU contactés, un n'a pas répondu et deux ne pratiquaient pas d'anesthésie pour cette imagerie. Dans 80% des autres centres, c'était l'équipe d'anesthésie pédiatrique qui pratiquait ces anesthésies. Un monitorage compatible avec l'IRM était utilisé par tous. Près d'une fois sur deux, l'enfant était prémédiqué, ses parents étaient présents à l'induction réalisée dans 52% des cas au sévoflurane. L'entretien de l'anesthésie était réalisé dans 84% des cas avec des halogénés. La mise en place d'une voie veineuse périphérique était systématique dans 92% des cas. Le contrôle des voies aériennes était obtenu: par l'intubation trachéale systématique dans 36%, le masque laryngé systématique dans 20%, l'un des deux au choix dans 24% des cas et dans 20% des CHU un masque à O2 avec canule de Guedel. Dans 52% des cas, la ventilation spontanée était privilégiée. Les enfants étaient tous admis en SSPI, pour une durée de surveillance inférieure à une heure dans 72%. Dans 83% une hospitalisation de jour était réalisée.

Conclusion

L'anesthésie des enfants à l'IRM en CHU n'obéit pas à un protocole particulier mais elle est confiée à des équipes spécialisées en pédiatrie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

To investigate the procedures used by French anaesthesiologists in children undergoing MRI.

Methods

A questionnaire was sent by Internet to every university hospital in France. Information concerning the specialty of the doctor in charge of the child, the age of the children, premedication, airway control, the agents used, presence of a specific recovery room, length of hospitalization and number of children undergoing MRI was obtained.

Results

Out of the 28 hospitals contacted, one did not reply and two did not perform anaesthesia for MRI. In 80% of cases, paediatric anaesthesiologists were in charge of the children. Only one team applied an age limit and performed sedation only in children over 10 kg. Specific monitoring for MRI was used by all teams. Premedication was given in 52% of cases. Parents were present during induction in 52% of cases. Sevoflurane was used in 52%, propofol in 40% and propofol with sufentanil in 8%. Presence of a venous line is systematic in 92% of cases. Intubation is systematic in 36% of cases, laryngeal mask in 20%, one or the other in 24%, and face mask and/or oral canula in 20%. The most widely used ventilation mode is spontaneous breathing (52%). All children go to the recovery room, which was close to the MRI unit in only 48% of cases and was less than 1 hour away in 72%. In 83% of cases, MRI is performed on a day-case basis and the number of procedures varies from 4 to 30 per week.

Conclusion

While there is no standard anaesthetic protocol in France for children undergoing MRI, only specialist teams undertake such procedures.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pédiatrie, IRM, Anesthésie hors bloc

Keywords : MRI, Children, Sedation


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 4

P. 287-291 - avril 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial board
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation à court et à moyen terme d'une démarche qualité pour la prise en charge de la douleur postopératoire dans un CHU
  • C. Cornet, F. Empereur, M. Heck, G. Gabriel, N. Commun, M.-C. Laxenaire, H. Bouaziz, P.-M. Mertes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.