Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Physiopathologie de la rosacée. Rougeurs, couperose et rosacée - 10/09/11

Doi : 10.1016/S0151-9638(11)70078-3 
B. Cribier
Clinique Dermatologique, Faculté de Médecine, Université de Strasbourg et Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, 1 place de l’Hôpital 67091 Strasbourg, France 

Correspondance.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La physiopathologie de la rosacée fait intervenir de nombreux éléments qu’il est parfois difficile de relier entre eux. Il n’y a ainsi pas de modèle physiopathologique unique. Néanmoins, il semble aujourd’hui établi que les deux facteurs essentiels sont des anomalies vasculaires et inflammatoires.

La maladie survient sur un terrain prédisposé, principalement le phototype clair, soumis à des variations climatiques importantes. Sur un fond d’anomalie vasculaire primitive, des facteurs externes (climat, exposition aux ultra-violets, flore cutanée…) contribuent au développement de vaisseaux superficiels anormaux, ayant une perméabilité diminuée. L’œdème qui en résulte favorise sans doute la colonisation et la multiplication de Demodex folliculorum. Ce parasite crée une inflammation, de façon directe et indirecte, qui se traduit par des lésions papulo-pustuleuses ou des granulomes.

L’inflammation de la rosacée se caractérise aussi par des anomalies de l’immunité innée, avec augmentation d’expression des protéases épidermiques et production de peptides de cathélicidine pro-inflammatoires. Il existe en outre une hypersensibilité faciale, bien que la barrière cutanée ne soit pas altérée.

Enfin, le rhinophyma reste mal expliqué ; les anomalies vasculaires induisent la production locale de transforming growth factor β 1 (TGF-β1) capable de créer une fibrose, donc un épaississement cutané.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The physiopathology of rosacea involves a large number of factors that are at times difficult to correlate. There is not a single physiopathological model. Nevertheless, today it seems to have been established that two essential factors are involved: vascular and inflammatory.

The disease occurs in individuals with a predisposition, mainly a light phototype subjected to substantial variations in climate. On a background of primary vascular anomaly, external factors (climate, exposure to ultraviolet rays, cutaneous flora, etc.) contribute to the development of abnormal superficial blood vessels, with a low permeability. The edema that results undoubtedly favors the colonization and multiplication of Demodex folliculorum. This parasite creates inflammation, directly and indirectly, which is seen in the papules and pustules as well as granulomas.

Inflammation from rosacea is also characterized by innate immune system anomalies, with an increase in the expression of epidermal proteases and production of pro-inflammatory cathelicidin peptides. In addition, facial hypersensitivity exists, even though the cutaneous barrier is not altered.

Finally, rhinophyma remains poorly explained; the vascular abnormalities induce local production of transforming growth factor β 1 (TGF-β1) capable of creating fibrosis and therefore cutaneous thickening.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Rosacée, Erythro-couperose, Demodex folliculorum, Immunité innée, Télangiectasies

Keywords : Rosacea, Facial telangiectasia, Demodex folliculorum, Innate immunity, Telangiectasias


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 138 - N° S2

P. S129-S137 - septembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Épidémiologie de la rosacée : données actualisées
  • O. Chosidow, B. Cribier
| Article suivant Article suivant
  • Formes cliniques et classification de la rosacée
  • T. Jansen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.