Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stimulation médullaire : indications et résultats - 10/09/11

Doi : 10.1016/j.douler.2011.01.013 
Denys Fontaine
Service de neurochirurgie, hôpital Pasteur, CHU de Nice, 30, avenue de la Voie-romaine, 06000 Nice, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La stimulation médullaire (SM) ou stimulation cordonale postérieure est une technique chirurgicale qui s’adresse aux douleurs à prédominance neuropathique, topographiquement limitées (sauf la face), pour que les paresthésies induites par la SM puissent recouvrir la zone douloureuse. Les indications les plus fréquentes sont les lombo-sciatalgies postopératoires chroniques (FBSS), le syndrome douloureux régional complexe (CRPS) et les douleurs secondaires à la lésion de nerf périphérique. L’efficacité de la SM varie entre les études, les indications et les patients mais la plupart des études rétrospectives, dans ces trois indications principales, rapportent un taux de succès (diminution des douleurs supérieure à 50 % sur l’échelle visuelle analogique) supérieur à 50 % à court terme. L’efficacité semble diminuer à long terme. Un test thérapeutique par stimulation externe suffisamment long (plus de huit jours) est indispensable pour tenter de dépister les patients non répondeurs et un éventuel effet placebo. La balance bénéfice/risque est largement en faveur de la SM, surtout si l’on considère que les patients candidats sont en situation d’échecs de tous les autres traitements antalgiques. En 2007, des recommandations concernant le traitement des douleurs neuropathiques par SM ont été publiées. Le niveau de preuve de l’efficacité de la SM est B (présomption scientifique) pour les indications de CRPS de type I et FBSS car il existe des études contrôlées randomisées, mais pas versus placebo. Le niveau de preuve est D (faible niveau de preuve) en ce qui concerne le CRPS de type II, les douleurs secondaires à une lésion d’un nerf périphérique, à une neuropathie diabétique, à une amputation, et les algies postzostériennes. Dans ces indications, il n’existe que des séries rétrospectives de quelques cas qui rapportent un taux d’efficacité de 30 à 50 %. Les preuves sont suffisantes pour conclure à l’inefficacité de la SM dans les douleurs centrales post-accident vasculaire cérébral et celles secondaires à une section médullaire complète ou une avulsion plexique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Spinal cord stimulation (SCS) is a surgical technique used to treat localized neuropathic pain involving one or several limbs, whereas stimulation-induced paresthesias have to cover the painful area. In the most frequent indications, namely complex regional pain syndrome (CRPS) and failed back surgery syndrome (FBSS), and peripheral nerve lesions, retrospective studies reported that about 50% of the patient are improved more than 50% at short-term, but long-term improvement is less. A stimulation trial before definitive generator implantation is mandatory, in order to identify early non-responders and possible placebo effect. Risk/benefit ratio is highly favourable to SCS, considering that chronic pain patients undergoing this procedure are usually resistant to all the other therapies. In 2007, Europeans recommendations for SCS have been published. SCS is efficacious in FBSS and CRPS type I (level B recommendation), based on several randomised controlled trials (but not versus placebo). Level of recommendation is D for CRPS type II, peripheral nerve injury, diabetic neuropathy, amputation pain and post-herpetic neuralgia, for which only cases series are available. SCS is not efficient for central pain of brain origin, nerve root avulsion and complete spinal cord transection.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Douleur neuropathique, Stimulation médullaire, Syndrome douloureux régional complexe, Sciatique, Douleur chronique, Neuromodulation

Keywords : Neuropathic pain, Spinal cord stimulation, Complex regional pain syndrome, Failed back surgery syndrome, Chronic pain, Neuromodulation


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 12 - N° 4

P. 168-172 - septembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quel est le rôle d’une assistante sociale dans une structure de prise en charge de la douleur ?
  • Alexandra Mateos, Benoît Lafon
| Article suivant Article suivant
  • Rachialgies : prise en charge en médecine physique et réadaptation
  • Grégoire Le Blay

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.