Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Imagerie des tumeurs malignes primitives bronchopulmonaires : apport de l'imagerie à la stratégie et à la surveillance thérapeutique - 01/06/07

[32-460-A-10]  - Doi : 10.1016/S1169-7768(07)43553-6 
C. Beigelman-Aubry , W. Yang
Service de radiologie, hôpital Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l'Hôpital, 75013, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 17
Iconographies 16
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE : Cardiovasculaire - Thoracique - Cervicale
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Le cancer bronchopulmonaire est la plus grande cause de mortalité d'origine tumorale dans le monde avec un taux de survie inversement proportionnel au stade de la tumeur. Un diagnostic précoce et un bilan d'extension initial de qualité sont les garants d'un traitement optimal par chirurgie. La tomodensitométrie est l'imagerie essentielle au cours du bilan initial et du suivi évolutif, avec un apport indiscutable des dernières générations de scanners multidétecteurs autorisant de multiples techniques de reconstruction à partir d'une acquisition volumique. L'imagerie par résonance magnétique est dédiée essentiellement à l'exploration rachidienne, cardiopéricardique, parfois cérébrale, osseuse périphérique et surrénalienne. Ces techniques, qui n'apportent que des informations morphologiques, souffrent de performances limitées en termes de caractérisation tissulaire. Une corrélation aux données fonctionnelles de la tomographie à émission de positons s'avère très pertinente lors du diagnostic initial. Malgré une résolution spatiale inférieure à celle de la tomodensitométrie, la tomographie à émission de positons a le potentiel de détecter des métastases occultes ganglionnaires et extrathoraciques. Une meilleure stadification initiale est ainsi obtenue grâce aux informations couplées des deux techniques. La preuve formelle de la nature d'une anomalie détectée en imagerie doit être obtenue afin d'optimiser le choix thérapeutique. Au cours du suivi évolutif, la place de la tomographie à émission de positons apparaît également indéniable, en particulier dans la différenciation fibrose versus récidive, de même que dans l'évaluation de l'efficacité d'une chimiothérapie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer bronchopulmonaire, Tomodensitométrie, Imagerie par résonance magnétique, Tomographie à émission de positons

Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.