S'abonner

À la recherche des bases cérébrales de la pédophilie - 25/06/07

Doi : 10.1016/j.sexol.2006.12.011 
V. Moulier a, b, c,  : MSc, S. Stoléru a, c : MD, PhD
a Inserm, U742, université Pierre-et-Marie-Curie, 75005 Paris, France 
b Inserm, IFR 49, 91400 Orsay, France 
c Inserm U742, université Pierre-et-Marie-Curie, 9, quai Saint-Bernard, 75005 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les bases neurales du désir sexuel humain pathologique sont encore peu connues. Plusieurs approches complémentaires ont cherché à approfondir nos connaissances du fonctionnement cérébral des pédophiles. L'étude de patients cérébrolésés présentant une symptomatologie sexuelle de type pédophile est à l'origine de l'hypothèse de l'implication frontale et temporale dans cette pathologie. L'hypothèse d'une altération frontale a été partiellement confirmée par certains travaux de neuropsychologie, qui ont mis en évidence des troubles des fonctions exécutives chez les pédophiles. Permettant l'exploration fonctionnelle du cerveau humain, les études en imagerie cérébrale ont cherché à identifier les régions cérébrales impliquées dans le désir sexuel chez les pédophiles. Cependant, les travaux actuels présentent des faiblesses méthodologiques qui limitent la portée de leurs résultats. L'intérêt des neurosciences pour le désir sexuel est très récent. Des recherches rigoureuses dans le domaine de la sexualité normale et pathologique doivent encore être menées. Ainsi, nous progresserons dans la connaissance de la pédophilie, et donc dans l'amélioration de sa prise en charge.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The neural basis of pathological human sex drives is still poorly known. Several complementary approaches have sought to improve our knowledge of brain function in patients with pedophilia. The study of patients with brain lesions presenting pedophilic symptoms has brought about the hypothesis of frontal and temporal role in this kind of pathology. The hypothesis of frontal impairment has been partially confirmed by some neuropsychological studies, which have shown a deficit of executive functions in pedophiles. Brain imaging studies, allowing functional exploration of the human brain, have sought to identify the brain basis mediating sexual arousal in pedophiles. Nevertheless, the interest of the present studies is limited, because of their methodological weaknesses. Very recently, neuroscience has been interested in sexual arousal. Rigorous studies about normal and pathological sexuality have still to be undertaken. We will thus improve our knowledge about the etiology and the therapeutic approach of pedophilia.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Resumen

Las bases neurales del deseo sexual humano patológico son todavía poco conocidas, algunos enfoque complementarios han buscado profundizar en los conocimientos sobre el funcionamiento cerebral de los pedófilos. El estudio de los pacientes con lesiones cerebrales que presentan una sintomatología sexual de tipo pedófilo ha dado lugar a la hipótesis de la implicación frontal y temporal en esta patología. La hipótesis de un alteración frontal ha sido parcialmente confirmada por algunos trabajos de neuropsicología que han evidenciado transtornos de las funciones ejecutivas en los pedófilos. Los estudios en imaginería cerebral que permiten la exploración funcional del cerebro humano han buscado identificar las regiones cerebrales implicadas en el deseo sexual de los pedófilos. Sin embargo, los trabajos actuales presentan debilidades metodológicas que limitan el alcance de sus resultados. El interés de las neurociencias con respecto al deseo sexual es muy reciente. Investigaciones rigurosas en el dominio de la sexualidad normal y patológica deberían llevarse a cabo todavía. De esta manera progresariamos en el conocimiento de la pedofilia y en la mejora de su intervención.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pédophilie, Paraphilie, Cerveau, Cortex frontal, Cortex temporal

Keywords : Pedophilia, Paraphilia, Brain, Frontal cortex, Temporal cortex

Palabras clave : Pedofilia, Parafilia, Cerebro, Córtex frontal, Córtex temporal


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 2

P. 132-137 - avril-juin 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Connaissance en sexologie des étudiants en médecine et leurs usages d'Internet
  • N. Zdanowicz, C. Reynert
| Article suivant Article suivant
  • Sexualité au cours de la grossesse : une enquête auprès de femmes enceintes en milieu urbain africain
  • B. Dao, D.-A. Some, S. Ouattara, N. Sioho, M. Bambara

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.