Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévention et traitement des nausées et vomissements postopératoires chez l'enfant : une approche basée sur les preuves - 27/06/07

Doi : 10.1016/j.annfar.2007.03.019 
M.-R. Tramèr
Service d'anesthésiologie, hôpitaux universitaires de Genève, 1211 Genève 14, Suisse 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Dernièrement, d'énormes progrès ont été accomplis pour un meilleur contrôle des nausées et vomissements postopératoires (NVPO). Ces progrès peuvent se résumer par la «règle des trois» qui a le mérite de permettre une approche à la fois pragmatique et rationnelle de la prise en charge des NVPO: 1) identifier le patient à risque selon des facteurs prédictifs; 2) garder le risque de base aussi faible que possible en adaptant la technique d'anesthésie; 3) donner des antiémétiques de façon rationnelle, en tenant compte de l'efficacité et des risques liés aux antiémétiques, ainsi que leurs effets additifs potentiels. L'identification du patient à risque reste, malgré tous les efforts récents de recherche clinique, le point le plus faible dans le contrôle efficace des NVPO. Malgré une meilleure connaissance de l'efficacité et des effets secondaires de la plupart des antiémétiques, aucun ne peut être considéré comme l'antiémétique de référence («gold standard»), et aucun n'est assez efficace pour être utilisé seul. En revanche, l'efficacité des antiémétiques augmente dès qu'ils sont combinés. La meilleure combinaison de molécules comporte les butyrophénones (dropéridol, halopéridol), les antisérotoninergiques (ondansétron, dolasétron, tropisétron, granisétron), et les stéroïdes (par ex. la dexaméthasone). Une des grandes faiblesses aujourd'hui reste le manque de données NVPO chez l'enfant. Il reste à espérer que les recherches à venir vont encore améliorer le contrôle des NVPO, non seulement chez l'adulte, mais également chez l'enfant.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Significant improvement towards an efficacious control of postoperative nausea and vomiting (PONV) has taken place recently. These improvements may be summarised using the «rule of three». That rule describes a pragmatic and rational approach of PONV control. First, identify the patient at risk using predictive factors. Second, modify the anaesthesia technique to keep the baseline risk as low as possible. Third, administer antiemetics rationally, considering their degree of efficacy, their risk, and their potential additive effects. Despite considerable research efforts, identifying the patient at high risk of PONV remains a difficult task. However, today, we understand the degree of efficacy, dose-responsiveness, and adverse effects of most antiemetics. None of those molecules should be regarded as being universally efficacious, there is no gold standard, and, when used alone, their degree of efficacy is limited. Thus, they should be combined for improved efficacy. Among the most promising molecules are butyrophenones (droperidol, haloperidol), 5-HT3 receptor antagonists (ondansetron, dolasetron, tropisetron, granisetron), and steroids (for instance, dexamethasone). The lack of relevant paediatric PONV data remains a major drawback and is highly unsatisfactory. Hopefully, future research will further improve the control of PONV not only in adults but also in children.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Nausée, Vomissements, Antiémétiques

Keywords : Nausea, Vomiting, Antiemetics


Plan


 Travail présenté lors du Congrès annuel de l'Association des anesthésistes-réanimateurs pédiatriques d'expression française (Adarpef), Annecy 23-24 mars 2007.


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 6

P. 529-534 - juin 2007 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.