Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Résultats à plus de cinq ans du traitement de la rhizarthrose par la prothèse Arpe® - 23/07/07

Doi : 10.1016/j.main.2007.03.005 
T. Apard a, , Y. Saint-Cast b
a Département de chirurgie osseuse, CHU d'Angers, 1, rue Larrey, 49033 Angers cedex, France 
b Centre de la main, clinique Saint-Léonard, Trélazé, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le traitement chirurgical de référence de la rhizarthrose est la trapézectomie avec ligamentoplastie ou suspensoplastie et interposition tendineuse. La prothèse trapézométacarpienne est une option mal évaluée dans la littérature.

Matériels et méthodes

Entre 1994 et 2001, 43 prothèses trapézométacarpiennes type Arpe® ont été posées par le même opérateur pour des arthroses trapézométacarpiennes isolées essentielles. Le recul minimum est de cinq ans. Trente-trois femmes et deux hommes âgés en moyenne de 59,4 ans ont été opérés après échec du traitement conservateur. Il y a sept perdus de vue (neuf prothèses) et deux décès (deux prothèses). Les 26 autres patients (32 prothèses) ont été revus rétrospectivement par l'auteur avec une fiche de révision originale associée au score de DASH.

Résultats

Sept reprises ont été nécessaires: cinq pour descellement, une pour démontage précoce et une pour subluxations récidivantes. La survie de la prothèse est de 85% à cinq ans. Parmi les 25 prothèses en place, il n'y a aucun signe de descellement ou d'enfoncement, mais pour quelques cas une tendance à la repousse de l'ostéophytose interne. Le DASH moyen est de 27,4/100. Toutes les patientes avec leur(s) prothèse(s) de plus de cinq ans, sont satisfaites ou très satisfaites.

Conclusion

La prothèse Arpe® est une option efficace dans cette série pour le traitement de l'arthrose trapézométacarpienne mais son devenir est incertain et impose une surveillance radioclinique la première année.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

The surgical gold standart treatment of the thumb osteoarthritis is the trapeziectomy with tendon interposition with ligament reconstruction. The trapeziometacarpal prosthesis is insufficiently assessed in literature.

Methods

Between 1994 and 2001, 43 trapeziometacarpal prosthesis Arpe® were implanted by the same surgeon for isolated trapeziometacarpal degenerative osteoarthritis. The minimum follow-up is 5 years. 33 women and 2 men , average age 59,4-years, were operated after failure of conservative treatment. 7 patients were lost sight of (9 prosthesis) and 2 deaths (2 prosthesis). 26 other patients (32 prostheses) were examined by the author with an original revision questionnaire associated to the score of DASH.

Résults

7 revisions were necessary: 5 for loosening, 1 for premature dismemberment and 1 for recurrent partial dislocation. The survival of the prosthesis is 85% in 5 years. In the group of 25 prosthesis still implanted, there is no radiological sign of loosening, but in some cases a development of medial ossification. The average DASH score is 27,4/100. All the patients of this group are satisfied or very satisfied.

Conclusion

The prosthesis Arpe® is an effective option in this series for the treatment of the degenerative trapeziometacarpal arthritis but its radioclinical control is necessary for the first year.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Trapézométacarpienne, Prothèse, Rhizarthrose

Keywords : Trapeziometacarpal, Prosthesis, Thumb arthritis


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 2

P. 88-94 - avril 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prévention et gestion du conflit médecin-patient
  • D. Sassoon
| Article suivant Article suivant
  • Les reprises de prothèses trapezométacarpiennes ARPE® par trapézectomie. Ligamentoplastie selon la technique de Jones : une étude homogène de six cas et revue de la littérature
  • T. Apard, Y. Saint-Cast

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.