Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement des sciatiques postopératoires par injections sacrococcygiennes sous pression : étude contrôlée contre infiltrations de corticoïdes - 01/01/01

Jean  Meadeb 1 ,  Sylvie  Rozenberg 2 ,  Bernard  Duquesnoy 3 ,  Jean-Louis  Kuntz 4 ,  Xavier  Le Loët 5 ,  Jean-Luc  Sebert,  Paul  Le Goff 6 ,  Michelle  Fallut 7 ,  Marc  Marty 8 ,  Samuel  Blévin 1 ,  Pascal  Guggenbuhl 1 ,  Gérard  Chalès 1 ,  Régis  Duvauferrier 9 Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La responsabilité de la fibrose épidurale dans les sciatiques postopératoires n'est pas établie et son traitement est mal évalué. Nous avons voulu apprécier l'effet mécanique des injections sous pression de sérum salé par la voie du hiatus sacrococcygien en les comparant aux infiltrations de corticoïdes. Patients et méthodes. Quarante-sept patients souffrant de sciatique postopératoire sans compression visible au scanner ou en imagerie par résonance magnétique (IRM) ont été inclus dans une étude randomisée, contrôlée et multicentrique. Il y avait trois groupes recevant chaque mois pendant trois mois : injection sous pression (20 mL de sérum physiologique), corticoïdes (125 mg d'acétate de prednisolone) et injection sous pression, corticoïdes seuls. Les critères de jugement étaient la douleur radiculaire évaluée sur l'échelle visuelle analogique (EVA) et l'autoquestionnaire algofonctionnel de Dallas à j0, j30, j60 et j120. Une analyse de variance en mesures répétées et le test t de Student en séries appariées ont été utilisés. Résultats. Quarante-sept dossiers ont été analysés. Les patients du groupe corticoïdes avaient une amélioration du score EVA entre j0 et j30, statistiquement significative par rapport au groupe injection sous pression (p = 0,01). Aucune autre différence significative n'apparaissait entre les groupes. L'intensité de la douleur mesurée sur l'EVA diminuait régulièrement dans le groupe injection sous pression avec une différence entre j0 et j120 proche de la signification (p = 0,08). Conclusion. Les injections épidurales sous pression améliorent la douleur sciatique postopératoire à quatre mois, mais de manière non significative. Les corticoïdes seuls ont une efficacité antalgique transitoire.

Mots clés  : fibrose épidurale ; hiatus sacrococcygien ; injection péridurale ; injection sacrococcygienne ; sciatique postopératoire.

Abstract

The role of epidural fibrosis in postoperative sciatica is unclear. Few therapeutic trials have been published. We evaluated the mechanical effects of forceful saline injections through the sacrococcygeal hiatus comparatively with glucocorticoid injections. Patients and methods. Forty-seven patients with postdiscectomy sciatica but no evidence of compression by computed tomography or magnetic resonance imaging were included in a multicenter, randomized, controlled, parallel-group study comparing forceful injections of saline (20 ml) with or without prednisolone acetate (125 mg) to epidural prednisolone acetate (125 mg) alone. Each of the three treatments was given once a month for three consecutive months. Outcome measures were pain severity on a visual analog scale (VAS) and the scores on the Dallas algofunctional self-questionnaire on day 0, day 60, and day 120. Analysis of variance for repeated measures and Student's t test for paired series were used to evaluate the data. Results. Forty-seven patients were evaluated. The VAS score improved significantly between day 0 and day 30 in the glucocorticoid group as compared to the forceful injection group (P=0.01). No other significant differences were found across the groups. The VAS score improved steadily in the forceful injection group, producing a nearly significant difference on day 120 as compared to baseline (P=0.08). Conclusion. Forceful epidural injections produced a nonsignificant improvement in postdiscectomy sciatica four months after surgery. Epidural glucocorticoids used alone induced short-lived pain relief.

Mots clés  : epidural fibrosis ; epidural injection ; failed back surgery syndrome ; sacral hiatus.

Plan



© 2001  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 68 - N° 1

P. 49-56 - janvier 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude prospective du squelette de la main par densitométrie à rayons X et par ultrasons, chez les sujets atteints de polyarthrite rhumatoïde récente
  • Alain Daragon, Katarzyna Krzanowska, Olivier Vittecoq, Jean-François Menard, Isabelle Hau, Fabienne Jouen-Beades, Corinne Lesage, Jean-Marie Bertho, François Tron, Xavier Le Loët
| Article suivant Article suivant
  • Existe-t-il des critères prédictifs de la réalisation d'un geste radical au décours d'une hospitalisation pour lombosciatique ?
  • Isabelle Valls, Alain Saraux, Philippe Goupille, Abdeldjallil Khoreichi, Dominique Baron, Paul Le Goff

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.