Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stratégies anti-angiogéniques dans le glioblastome - 22/09/11

Doi : 10.1016/j.neurol.2011.07.008 
J.-S. Guillamo a, , b
a Service de neurologie, hôpital Côte-de-Nacre, CHU de Caen, 14033 Caen cedex, France 
b UMR 6232, CNRS, CEA, équipe CERVOxy, centre d’imagerie-neurosciences et applications aux pathologies (CI-NAPS), centre CYCERON, université de Caen, université Paris-Descartes, boulevard Henri-Becquerel, BP 5229, 14074 Caen cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le glioblastome, une tumeur fortement angiogénique, garde un pronostic sombre malgré l’utilisation combinée de la chirurgie, de la radiothérapie et de la chimiothérapie. Les stratégies anti-angiogéniques, qui sont arrivées récemment en clinique, sont les plus prometteuses pour ces redoutables tumeurs.

État des connaissances

L’hypoxie tumorale est le principal déclencheur de l’angiogenèse, via l’implication du vascular endothelial growth factor (VEGF). Les données cliniques montrent que les inhibiteurs du VEGF, comme le bévacizumab, ou de son récepteur, comme les inhibiteurs de tyrosine kinase, ont un intérêt potentiel dans le traitement des glioblastomes en récidive, avec une toxicité acceptable. Cependant, malgré un taux élevé de réponse radiologique initiale et d’amélioration clinique chez environ la moitié des patients, l’échappement thérapeutique est la règle. Les mécanismes de résistance demeurent peu compris, mais un phénotype invasif et l’implication d’autres facteurs angiogéniques pourraient contribuer à cette résistance.

Conclusions et perspectives

Les traitements anti-angiogéniques jouent déjà un rôle important dans la prise en charge des glioblastomes en récidive. Cependant, l’optimisation et la combinaison des inhibiteurs de l’angiogénèse avec les thérapies conventionnelles restent à établir. D’importants essais cliniques randomisés sont en cours pour étudier les combinaisons en première ligne de traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

Glioblastoma, a highly angiogenic tumor, has poor prognosis despite aggressive conventional therapies combining surgery, chemotherapy and radiotherapy. Anti-angiogenic strategies that have recently come to the clinic, are the most promising therapeutic approaches for these tumors.

State of art

Tumor hypoxia is the main trigger of angiogenesis processes driven primarily by vascular endothelial growth factor (VEGF). Clinical data indicate that inhibitors of VEGF such as bevacizumab or VEGF receptors such as tyrosine kinase inhibitors are of potential interest in the treatment of recurrent glioblastoma, with an acceptable toxicity. However, despite high rate of initial radiological response and rapid clinical improvement in about half of patients, therapeutic failure is the rule. Mechanisms of resistance remain poorly understood but an invasive phenotype and alternative angiogenesis factors may contribute to tumor escape.

Conclusions and perspectives

Anti-angiogenic strategies already play an important role in the management of recurrent glioblastoma. However, optimal combination and schedules of angiogenic inhibitors with radiotherapy and chemotherapy remain to be established. Important randomized clinical trials currently investigate therapeutic combinations for newly diagnosed glioblastoma.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Glioblastome, VEGF, Angiogenèse, Anti-angiogénique, Récidive

Keywords : Glioblastoma, VEGF, Angiogenesis, Anti-angiogenic, Recurrence


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 167 - N° 10

P. 662-667 - octobre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Optimisation de la radiothérapie des gliomes : espoirs et voies de recherche pour les années à venir
  • É. Cohen-Jonathan Moyal
| Article suivant Article suivant
  • Immunotherapy in human glioblastoma
  • A.T. Szabo, A.F. Carpentier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.