S'abonner

De l'anaphrodisie à la frigidité : jalons pour une histoire - 21/08/07

Doi : 10.1016/j.sexol.2007.05.003 
S. Chaperon  : PhD
Université de Toulouse-Le Mirail, équipe Simone-Sagesse, 5, allée Antonio-Machado, 31058 Toulouse, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Au cours du xixe siècle, la nosographie de la frigidité connaît une importante évolution que révèle la lecture d'un large corpus médical. D'abord unisexe et partie prenante de la théorie des humeurs et des tempéraments, la frigidité se sépare de l'impuissance pour devenir une pathologie plus spécifiquement féminine, très commune et d'origine surtout psychologique. Parallèlement, les conceptions sur l'origine du plaisir féminin changent. Après avoir longtemps promu le clitoris comme organe principal de la volupté, des médecins émettent la théorie du double ou du triple foyer érogène. S. Freud, qui intègre cette distinction dans son schéma du développement psychosexuel et du complexe d'oedipe, dominera les analyses sur la frigidité féminine pendant la première moitié du xxe siècle avant que plusieurs féministes et sexologues reviennent près de 100 ans en arrière pour réaffirmer le rôle premier du clitoris.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

During the 19th century, significant changes took place in the way frigidity was classified, as revealed by a review of a large body of medical work. Firstly considered to be a complaint affecting both sexes and linked to theories of humour and temperaments, frigidity was later differentiated from impotence, becoming a more specifically feminine condition, which was very common and primarily of psychological origin. In parallel with this process, ideas of the origin of female pleasure were changing. Having declared for years that the clitoris was the main organ of pleasure, doctors began to suggest that there were in fact two or three main erogenous areas. Sigmund Freud, who included this distinction in his description of psychosexual development and the Oedipus complex, was to dominate the understanding of female frigidity during the first half of the twentieth century, before several feminists and sexologists went back more than 100 years to reassert the key role of the clitoris.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Resúmen

A lo largo del siglo xix, la nosografía de la frigidez ha conocido una importante evolución que revela la lectura de un amplio corpus médico. Primero unisexo y parte tomadora de la teoría de los humores y de los temperamentos, la frigidez se separa de la impotencia para llegar a ser una patología más específicamente femenina, muy común y de orígen, sobre todo, psicológico. Paralelamente los conceptos sobre el orígen del placer femenino cambian. Después de haber promovido durante largo tiempo al clítoris como el órgano principal de la voluptuosidad, hay médicos que emiten la teoría del doble o del triple hogar erógeno. S. Freud, que integra ésta distinción en su esquema del desarrollo psicosexual y del complejo de Edipo, dominará los análisis sobre la frigidez femenina durante la primera mitad del siglo xx, antes que varias feministas y sexólogos retrocedan cerca de 100 años para reafirmar el rol primario del clítoris.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sexologie, Sexualité féminine, Frigidité, Anaphrodisie, Clitoris

Keywords : Sexology, Female sexuality, Frigidity, Anaphrodisia, Clitoris

Palabras clave : Sexología, Sexualidad femenina, Fridez, Anafrodisia, Clítoris


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 3

P. 189-194 - juillet-septembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La chirurgie sexuelle en France : aspects historiques
  • M. Erlich
| Article suivant Article suivant
  • L'éjaculation prématurée selon les médecins et les sexologues français de 1830 à 1960
  • A. Béjin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.