S'abonner

L'éjaculation prématurée selon les médecins et les sexologues français de 1830 à 1960 - 21/08/07

Doi : 10.1016/j.sexol.2007.05.002 
A. Béjin , 1  : PhD
Centre Roland-Mousnier, Histoire et civilisations, Paris-IV-Sorbonne, France 

Auteur correspondant. 9, rue de Guise, 02140 Vervins, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'éjaculation prématurée est la dysfonction sexuelle masculine la plus répandue. Elle affectait en 1992, en France, sous sa forme «persistante» (réponse: «souvent»), 11% des hommes sexuellement actifs de 18 à 69 ans (et 65% «au moins occasionnellement», c'est-à-dire «souvent» ou «parfois» ou «assez rarement»). Mais, pendant longtemps, elle a moins attiré l'attention des spécialistes que la dysfonction érectile. Et, jusqu'à présent, les historiens de la sexualité et de la médecine l'ont ignorée à peu près complètement. Nous nous proposons donc, dans cet article, de défricher un domaine encore mal exploré, en examinant les hypothèses explicatives et les recommandations thérapeutiques formulées de 1830 à 1960 par les médecins et les sexologues français à propos de l'éjaculation prématurée, essentiellement chez les couples mariés. Nous distinguons trois phases dans l'évolution de leurs conceptions. De 1830 à 1855, l'éjaculation prématurée est considérée comme un problème surtout «physique» dont l'homme est victime (Morel de Rubempré, 1835; Roubaud, 1855). De 1856 à 1929, l'éjaculation précoce est généralement tenue pour un problème surtout «psychologique» dont l'homme est le principal, voire l'unique «responsable» (Jules Guyot, 1859; Doctor-Brennus, 1907). Enfin, de 1930 à 1960, l'éjaculation prématurée apparaît comme un problème à la fois «physique» et «psychologique» dont l'homme est parfois responsable et parfois victime (voir notamment: Higier, 1932; Palazzoli, 1935; Chanson, 1953; Valensin, 1960).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Premature ejaculation is the most common male sexual dysfunction. In 1992 in France, it affected "persistently" (obtained the response "often") 11% of sexually active men aged between 18 and 69 years (and 65% "at least occasionally", in other words "often", "sometimes" or "fairly rarely"). However, for a long time this problem has attracted less specialist attention than erectile dysfunction. Until now, historians of sexuality and medicine have almost completely ignored it. In this article we therefore intend to do the preliminary work in a still poorly known area, by examining the hypotheses that were developed to explain this phenomenon, and the treatment recommendations that were made between 1830 and 1960 by French doctors and sexologists concerning premature ejaculation, mostly to married couples. We describe three steps in the development of these ideas. From 1830 to 1855, premature ejaculation was considered to be a mainly "physical" problem where the man was a victim (Morel de Rubempré, 1835, Roubaud, 1855). From 1856 to 1929, premature ejaculation was considered to be primarily a "psychological" problem where the man was entirely or partly "responsible" (Guyot, 1859; Doctor-Brennus, 1907). Finally, between 1930 and 1960 premature ejaculation appeared to be both a "physical" and "psychological" problem, with the man sometimes responsible for the phenomenon and sometimes its victim (see, in particular, Higier, 1932; Palazzoli, 1935; Chanson, 1953; Valensin, 1960).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Resúmen

La eyaculación prematura es la disfunción sexual masculina mas extendida. En el año 1992, afectaba en Francia, bajo su modalidad "persistente" (respuesta:"a menudo"), 11% de los hombres sexualmente activos de 18 a 69 años ( y 65% "al menos ocasionalmente" es decir "a menudo "o" a veces "o" bastante raramente"). Pero durante tiempo, ha atraído menos el interés de los especialistas que la disfunción eréctil. Y hasta el presente, los historiadores de la sexualidad y de la medicina la han ignorado casi completamente. Nos proponemos en éste artículo, desentrañar un dominio todavía mal explorado, examinando las hipótesis explicativas y las recomendaciones terapéuticas formuladas de 1830 a 1960 por los médicos y sexólogos franceses a propósito de la eyaculación prematura, esencialmente en las parejas de casados. Distinguimos tres fases en la evolución de éstos conceptos. De 1830 a 1855, la eyaculación prematura fue considerada sobre todo como un problema "físico" que el hombre padecía (Morel de Rubempré, 1835; Roubaud, 1855). De 1856 a 1929, la eyaculación precoz es considerada en general como un problema principalmente "psicológico", en el que el hombre es considerado el principal o único "responsable" (Guyot, 1859; Doctor-Brennus, 1907). Finalmente, de 1930 a 1960, la eyaculación prematura aparece como un problema al mismo tiempo "físico" y "psicológico" en el cual el hombre es unas veces responsable y otras víctima ( ver sobre todo: Higier, 1932; Palazzoli, 1935; Chanson, 1953; Valensin, 1960).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Éjaculation prématurée, France 1830-1960, Sexologie, Orgasme, Sexualité

Keywords : Premature ejaculation, France 1830-1960, Sexology, Orgasm, Sexuality

Palabras clave : Eyaculación prematura, Francia 1830-1960, Sexología, Orgasmo, Sexualidad


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 3

P. 195-202 - juillet-septembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • De l'anaphrodisie à la frigidité : jalons pour une histoire
  • S. Chaperon
| Article suivant Article suivant
  • Biocratie, eugénisme et sexologie dans l'oeuvre d'Édouard Toulouse
  • A. Drouard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.