Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les boissons sucrées, une cible méconnue pour la prévention des maladies cardiovasculaires - 26/09/11

Doi : 10.1016/j.lpm.2011.02.042 
Jean Dallongeville 1, , Bernard Charbonnel 2, Jean-Pierre Desprès 3
1 Institut Pasteur de Lille, service d’épidémiologie et santé publique, Inserm U744, 1, rue du Pr-Calmette, 59019 Lille cedex, France 
2 Hôtel-Dieu, département d’endocrinologie, 44000 Nantes, France 
3 Centre de recherche de l’institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Québec City, QC, Canada 

Jean Dallongeville, Service d’épidémiologie et santé publique, institut Pasteur de Lille, Inserm U744, 1, rue du Pr-Calmette, 59019 Lille cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Key points

The observation of parallel increase in the prevalence of obesity and consumption of sweet beverages has drawn the attention of the scientific community on the possibility of a link between these tendencies at the population level.

Clinical and epidemiological evidence support the possibility of a relationship between consumption of sweet beverages and the occurrence of obesity and diabetes. The precise mechanisms of these associations need further clarification.

Nutritional education programs aiming at reducing sweet beverage intake in experimental schools have lowered the occurrence of obesity as compared to control schools.

Energy intake via beverages is less efficiently regulated than energy from solid foods.

Strategies for obesity and diabetes prevention should incorporate not only increasing physical activity, improving fatty acid quality of food items, but also reducing energy intake from beverages.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

La progression parallèle de la prévalence de l’obésité et de la consommation de boissons sucrées dans la population a attiré l’attention de la communauté scientifique sur la possibilité d’une relation entre ces deux tendances.

Les observations cliniques et épidémiologiques mettent en évidence la possibilité d’un surrisque d’obésité et de diabète chez les consommateurs de boissons sucrées. Les modalités précises de cette relation – en termes de quantité de sucre ingérée, de fréquence de consommation ou de susceptibilité individuelle – restent encore à préciser.

La mise en œuvre dans certaines écoles de programmes d’éducation nutritionnelle visant à réduire la consommation de boissons sucrées des enfants a limité l’accroissement de la prévalence de l’obésité infantile observée dans les écoles témoins.

Les apports énergétiques véhiculés par les liquides sont moins efficacement régulés que ceux d’une alimentation solide, probablement en raison d’une moindre stimulation de la satiété.

Les stratégies de prévention de l’obésité et du diabète doivent prendre en compte le déficit d’activité physique, la qualité des acides gras de l’alimentation et l’équilibre énergétique, mais également la nature des sources d’apports caloriques et particulièrement les apports en boissons sucrées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 10

P. 910-915 - octobre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • De l’importance de prendre en charge l’ostéoporose
  • Mickaël Rousière
| Article suivant Article suivant
  • Pourquoi un dossier thématique sur la pathologie hémorroïdaire ?
  • Jean-David Zeitoun, Vincent de Parades

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.