Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Anxiété et stress : impact de la préparation du concours de pharmacie - 28/09/11

Doi : 10.1016/j.jtcc.2011.07.010 
Abdel Halim Boudoukha a, , Angélique Bonnaud-Antignac b, Didier Acier a, Amandine Chaillou a
a Laboratoire « éducation, cognition et développement », faculté de psychologie, université de Nantes, chemin de La-Censive-du-Tertre, BP 81227, 44312 Nantes cedex 3, France 
b HDR en psychologie médicale, département sciences humaines et sociales, faculté de médecine, université de Nantes, BP 53508, 44035 Nantes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Contexte

Les jeunes adultes sont une population à risque en termes de santé physique et psychique. Parmi les souffrances psychiques les plus souvent rapportées, on retrouve les troubles anxieux, le stress, les troubles dépressifs. Peu d’études ont cependant porté sur l’impact de la préparation d’un concours. Nous souhaitons donc étudier l’effet de cette situation : (a) à travers une mesure des niveaux d’anxiété–trait et de stress chez les étudiants préparant le concours de pharmacie et (b) par une appréhension des variables sociodémographiques (sexe, âge) et universitaires (vocation, suivi d’une préparation, projet professionnel, etc.) qui influencent ces niveaux.

Méthode

Nous avons dans un premier temps rencontré 22 étudiants (de la première à la quatrième année) dans le cadre d’entretiens cliniques de recherche. Nous avons par la suite évalué par le biais d’échelles validées, les niveaux anxiété–trait et de stress auprès de 212 autres étudiants lors de l’année de préparation du concours de pharmacie.

Résultats et discussion

Les résultats montrent que les niveaux d’anxiété–trait et de stress chez ces étudiants sont similaires à ceux des étudiants inscrits dans des filières universitaires classiques (sans concours ni numerus clausus). Nous observons une différenciation des niveaux d’anxiété–trait et de stress selon la variable sexe, les étudiantes rapportant des niveaux plus élevés que les étudiants. Les variables universitaires ont également un impact sur les niveaux précités, différents selon le sexe : les niveaux de stress sont plus importants chez les étudiantes qui ne suivent pas de « prépa » et chez celles dont le projet est d’exercer en officine. Les variables universitaires n’ont pas d’impact sur l’anxiété–trait chez les étudiantes. De plus, les niveaux d’anxiété–trait et de stress sont plus intenses (a) chez les étudiants éloignés de leur famille durant la préparation du concours ; (b) qui font des études de pharmacie par vocation; ou encore (c) chez ceux qui se destinent à l’exercice de la pharmacie en officine. Nous discutons des conséquences psychiques de ces résultats que nous interprétons à la lumière des théories cognitives et émotionnelles.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Context

Young adults are at risk in terms of physical and psychological health. Among the most frequent troubles reported, there are stress and anxiety disorders as well as mood disorders. Few studies focus on the psychological effects of entrance examinations. This phenomenon is considered here on two levels: (a) through stress and state-trait anxiety inventories among pharmacy students preparing an entrance examination; (b) through the controlling of sociodemographic (sex, age) and orientation (vocation) variables.

Method

Twenty-two students underwent a clinical interview. Following the data from these interviews, stress and state-trait anxiety were assessed in 212 pharmacy students during their entrance examination year.

Results and discussion

Results show that the levels of stress and state-trait anxiety are similar in students in the general academic setting. Stress and state-trait anxiety differed significantly according to gender, with female students reporting higher levels than male students. Academic variables also have an impact on the mentioned variables and are gender-linked: stress levels are more important in female students who do not follow a preparation course and for those who want to work in a pharmacy. Academic variables show no impact on the state-trait anxiety among female students. Stress and state-trait anxiety are more important for male students: (a) who are away from their family during their university year; (b) who study pharmacy by vocation, or (c) for those who intend to work in a pharmacy. The psychological consequences of these results are discussed in the light of cognitive and emotional theories.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Anxiété, Stress, Étudiants, Concours

Keywords : Anxiety, Stress, Students, Competitive examination


Plan


© 2011  Association française de thérapie comportementale et cognitive. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° 3

P. 90-96 - septembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Thérapie comportementale cognitive des troubles émotionnels liés à l’anxiété de séparation
  • Judith Blatter-Meunier, Silvia Schneider
| Article suivant Article suivant
  • Thérapies cognitivo-comportementales pour les troubles anxieux chez les enfants et les adolescents ayant un trouble du spectre de l’autisme
  • Mélina Rivard, Annie Paquet, Johanne Mainville

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.