Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Atteinte cardiaque dans la maladie de Lyme - 26/09/07

Doi : 10.1016/j.medmal.2006.01.017 
D. Lamaison
Service de cardiologie, CHU, place Henri-Dunant, 63000 Clermont-Ferrand, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'atteinte cardiaque dans la maladie de Lyme est relativement rare. Elle survient en moyenne trois semaines après la contamination, et résulte alors d'une atteinte directe par la Borrelia, que l'on a pu isoler dans le myocarde et le péricarde. Elle peut persister ou être plus tardive, le mécanisme de ces formes tardives est discuté, atteinte directe du myocarde par Borrelia burgdorferi ou plus vraisemblablement mécanisme auto-immun. Elle se résume le plus souvent à une myocardite a minima s'exprimant par des troubles de conduction bénins et régressifs, n'amenant pas à l'implantation d'un stimulateur définitif. Plus rarement, il s'agit de myocardite ou myopéricardite à expression plus globale avec douleurs, troubles de repolarisation, pouvant simuler un infarctus du myocarde, donner des troubles du rythme, des anomalies échographiques ventriculaires et/ou péricardiques, et même une insuffisance cardiaque, et évoluant le plus souvent vers la guérison spontanée, le rôle de l'antibiothérapie dans l'obtention de la guérison est suggéré. Des formes plus graves avec myocardiopathie sévère sont très rares. Le diagnostic de maladie de Lyme repose sur la même combinaison d'éléments cliniques et de tests de laboratoires que dans les formes sans atteinte cardiaque, mais la constatation de troubles de conduction aigus chez un sujet jeune est particulièrement évocatrice et doit faire rechercher la maladie. Le traitement est le même que pour les autres atteintes de la maladie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Cardiac manifestations of Lyme Borreliosis are relatively infrequent, occurring within weeks after the infectious tick bite (median of 21 days), and resulting at this stage from a direct borrelial infection of the myocardium, as indicated by reports of spirochete isolation from pericardium and myocardium. They may persist or appear in the late, tertiary phase of the illness, being then more likely due to infection-triggered autoimmunity. Lyme carditis typically presents with a fluctuating degree of atrioventricular block that spontaneously resolves in several days. Rarely, myocarditis may occur with or without pericardial involvement, in patients presenting with chest pain, ST depression or T wave inversion, mimicking an acute myocardial infarction, and various arrhythmias are reported, as well as pericardial effusion or heart failure. A complete recovery is usually observed, spontaneous or after antibiotherapy. Severe myocarditis or Pericarditis leading to death is exceptional. The diagnosis of Lyme carditis is based on the same association of clinical and laboratory features as in Lyme disease without cardiac involvement. But the occurrence of conduction disturbances in healthy young people suggests screening for other criteria of Lyme disease. The management of Lyme carditis does not differ from the treatment of Lyme disease without carditis and is mainly based upon the use of doxycycline or ceftriaxone.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maladie de Lyme, Bloc auriculoventriculaire, Myocardite, Péricardite

Keywords : Lyme disease, Heart Block, Myocarditis, Pericarditis


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 7-8

P. 511-517 - juillet-août 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Certains symptômes cliniques aspécifiques ont-ils une origine borrélienne ?
  • T. Papo
| Article suivant Article suivant
  • Manifestations oculaires de la maladie de Lyme
  • B. Bodaghi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.