Médecine

Paramédical

Autres domaines


Les présentations postérieures augmentent-elles le risque de déchirures périnéales sévères ? - 30/09/11

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2011.07.030 
C. Salameh a, , F. Canoui-Poitrine b, M. Cortet a, A. Lafon a, R.-C. Rudigoz a, c, d, C. Huissoud a, e
a Service de gynécologie-obstétrique, hôpital de la Croix-Rousse, hospices civils de Lyon, 103, Grande-Rue-de-la-Croix-Rousse, 69317 Lyon cedex 04, France 
b Pôle IMER (Information Médicale, Évaluation, Recherche), avenue Lacassagne, 69003 Lyon, France 
c Université Claude-Bernard-Lyon 1 (UER Lyon-Nord), 8, avenue Rockefeller, 69008 Lyon, France 
d Inserm 4129, santé, individu, société, faculté de médecine Laennec, bâtiment B, 3e étage, 7, rue Guillaume-Paradin, 69008 Lyon, France 
e Inserm U846, Stem Cell and Brain Research Institute, UMR-S846, université de Lyon 1, 18, avenue Doyen-Lepine, 69500 Bron, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Évaluer le risque de déchirures périnéales sévères (degrés III et IV) lors d’un accouchement par voie basse en présentation occipitosacrée.

Patientes et méthodes

Étude rétrospective de cohorte portant sur 9097 accouchements par voie basse survenus dans une maternité hospitalo-universitaire entre le 1er janvier 2005 et le 31decembre 2008. Les facteurs associés au risque de déchirures sévères ont été étudiés par une analyse multivariée.

Résultats

Le pourcentage de déchirures sévères était de 1,69 % (n=152) sans variation significative entre 2005 et 2008. La parité était un facteur protecteur (OR 0,42 ; p<0,001 ; IC95 % 0,29–0,60) alors que l’extraction instrumentale constituait le facteur de risque le plus important : ventouse (OR 3,95 ; p<0,001, IC95 % 2,23–7,00) et forceps (OR 3,55 ; p<0,001, IC95 % 2,33–5,42). La macrosomie également associée à un surcroît de risque et l’épisiotomie non protectrice (respectivement OR 1,41 p<0,001, IC95 % 1,19–1,68 et OR 1,73 ; p<0,001, IC95 % 1,16–2,57) contrairement à la présentation occipitosacrée (OR=1,70 p=0,059 ; IC95 % 0,98–2,94).

Discussion et conclusion

Dans notre série la présentation en occipitosacrée n’est pas significativement associée à une augmentation des déchirures périnéales sévères. Une rotation manuelle de la tête fœtale pourrait être pratiquée en particulier chez les femmes présentant des facteurs de risques associés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

To assess the risk of severe perineal lacerations (III and IV degrees) during vaginal deliveries in occiput posterior position.

Patients and methods

We conducted a retrospective cohort study of 9097 vaginal deliveries in a teaching hospital’s maternity between January 1st 2005 and December 31st 2008. Risk factors associated with tears of the 3rd or 4th degree were studied by a multivariate logistic regression.

Results

Severe perineal lacerations occurred in 1.69% of cases (n=152) and did not significantly vary between 2005 and 2008. Parity was a protective factor (OR 0.42; P<0.001; IC95% 0.29–0.60) whereas instrumental extraction was associated with an increased risk: vacuum (OR 3.95; P<0.001, IC95% 2.23–7.00) and forceps (OR 3.55; P<0.001, IC95% 2.33–5.42). macrosomia. Risks were also increased in fetal macrosomia and episiotomy did not protect the mother (respectively OR 1.41 P<0.001, IC95% 1.19–1.68 and OR 1.73; P<0.001, IC95% 1.16–2.57). Persistent occiput posterior position was not significantly associated with an anal sphincter injury (OR=1.70 P=0.059; IC95% 0.98–2.94).

Discussion and conclusion

In our series, occiput posterior position did not significantly impact the risk of severe perineal laceration. A manual rotation of the fetal head should be performed in case of associated risk factors.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Déchirure périnéale, Présentation occipitosacrée, Extraction instrumentale, Dystocie

Keywords : Perineal laceration, Occiput posterior position, Instrumental delivery, Dystocia


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 10

P. 545-548 - octobre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Chirurgie laparoscopique par accès unique : expérience initiale
  • S. Poizac, J.-P. Estrade, M. Marcelli, A. Lazard, L. Cravello, B. Blanc, M. Gamerre, A. Agostini
| Article suivant Article suivant
  • Taux observés des CIN en 2006 avant la vaccination anti-HPV parmi les résidentes des Alpes-Maritimes
  • L. Bailly, A. Bongain, E. Mariné Barjoan, C. Sattonnet, J. Saos, M.-L. Durant, F. Mousteou, C. Pradier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.