Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Que sait-on des fractures fémorales atypiques ? Entre progrès et inconnues - 01/10/11

Doi : 10.1016/j.rhum.2011.03.006 
Maurice Audran a, , Bernard Cortet b, Thierry Thomas c
a Unam, Inserm, U922, service de rhumatologie, CHU d’Angers, 49933 Angers cedex 9, France 
b UDSL, EA 4490, service de rhumatologie, CHU Lille, université Lille Nord de France, 59000 Lille, France 
c Inserm U1059, service de rhumatologie, CHU de Saint-Etienne, 42055 Saint-Étienne cedex 2, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Si la réalité des fractures atypiques ne fait aucun doute et si la prise de bisphosphonates semble bien en constituer un facteur de risque important, les mécanismes conduisant à leur survenue restent mal connus. D’un point de vue épidémiologique, ces fractures ne représentent qu’une faible partie des fractures fémorales diaphysaires sous-trochantériennes et restent bien plus rares que les fractures de l’extrémité supérieure du fémur avec un ratio actuellement estimé à un pour cent. Leur existence ne remet donc pas en cause le rapport efficacité/tolérance très favorable de ces molécules au cours de l’ostéoporose, le nombre de fractures épargnées par ces traitements surpassant largement la majoration du risque de ces fractures atypiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Bisphosphonates, Fractures atypiques, Ostéoporose


Plan


 Au nom de la section « os » de la Société française de rhumatologie.
 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais la référence anglaise de Joint Bone Spine (doi:10.1016/j.jbspin.2011.03.015).


© 2011  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 78 - N° 5

P. 423-426 - octobre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Génétique de la maladie de Dupuytren
  • Laëtitia Michou, Jean-Luc Lermusiaux, Jean-Pierre Teyssedou, Thomas Bardin, Johann Beaudreuil, Elisabeth Petit-Teixeira
| Article suivant Article suivant
  • Rituximab dans la polyarthrite rhumatoïde et risque de cancer : résultats d’une cohorte française
  • Samy Slimani, Cédric Lukas, Bernard Combe, Jacques Morel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.