Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Multi-aponévrotomie à l’aiguille dans les formes sévères de maladie de Dupuytren : résultats préliminaires de tolérance et d’efficacité (étude MNA 1) - 01/10/11

Doi : 10.1016/j.rhum.2011.04.001 
Johann Beaudreuil b, , Jean-Luc Lermusiaux a, Jean-Pierre Teyssedou a, Sophie Lahalle a, Sandra Lasbleiz a, Brigitte Bernabé a, Henri Lellouche a, Philippe Orcel a, Thomas Bardin a
a Unité rhumatologique des affections de la main (URAM), service de rhumatologie, hôpital Lariboisière, AP–HP, université Paris 7, 75010 Paris, France 
b Service de rhumatologie, hôpital Lariboisière, AP–HP, université Paris 7, 2, rue Ambroise-Paré, 75010 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Évaluer la sécurité et l’efficacité de la multi-aponévrotomie à l’aiguille (MAA) dans les formes sévères de maladie de Dupuytren.

Méthodes

Cette étude a inclus des patients âgés de plus de 17ans, ayant une maladie de Dupuytren avec flexum, pluri-radiale ou palmo-digitale, nécessitant a priori un nombre d’aponévrotomie à l’aiguille supérieur à quatre, et ayant un suivi d’au moins un mois après la MAA. L’évolution était mesurée par le score de Tubiana et le déficit d’extension passive, après la MAA et à un et six mois, l’incapacité auto-évaluée et la satisfaction à un et six mois, ainsi que les effets indésirable (EI).

Résultats

Trente patients furent inclus. La MAA était réalisée sur 37 mains et 90 rayons. Parmi 25 séances de MAA évaluées pour la gêne liée au traitement, 22 (88 %) furent considérées comme pas du tout ou modérément douloureuses par les patients. Six EI mineurs, soit deux pour 100 AA réalisées, furent rapportés. Les scores de Tubiana à l’entrée (5,3±2,3 ; n=35) étaient améliorés après traitement (1,7±1,8 ; n=32 ; p<0,0001), à un mois (2,2±1,4 ; n=26 ; p<0,0001) et à six mois (2,8±2,7 ; n=19 ; p<0,01). Le déficit d’extension passive était considérablement réduit après traitement et au cours du suivi. Les scores d’incapacité à l’entrée (27,6±26,9 ; n=37) étaient réduits à un mois (13,2±19,5 ; n=26 ; p=0,02) et à six mois (5,2±11,6 ; n=20 ; p<0,001). Les patients étaient satisfaits à un mois (100 %, n=25) et à six mois (95 %, n=19).

Conclusion

La MAA paraît sûre et efficace dans les formes sévères de maladie de Dupuytren. Elle pourrait devenir un traitement de référence et contribuer à réduire le recours à la chirurgie dans cette indication.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Multi-aponévrotomie à l’aiguille, Maladie de Dupuytren


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais la référence anglaise de Joint Bone Spine (doi:10.1016/j.jbspin.2011.01.008).


© 2011  Société Française de Rhumatologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 78 - N° 5

P. 442-445 - octobre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Risqué élevé de mortalité chez les patients goutteux : une comparaison avec la population nationale taïwanaise
  • Chang-Fu Kuo, Kuang-Hui Yu, Lai-Chu See, I-Jun Chou, Wen-Yi Tseng, Hsiao-Chun Chang, Yu-Ming Shen, Shue-Fen Luo
| Article suivant Article suivant
  • La cohorte DESIR : un suivi à dix ans des lombalgies inflammatoires récentes en France : méthodologie et caractéristiques initiales des 708 patients recrutés
  • Maxime Dougados, Maria-Antonietta d’Agostino, Joëlle Benessiano, Francis Berenbaum, Maxime Breban, Pascal Claudepierre, Bernard Combe, Patricia Dargent-Molina, Jean-Pierre Daurès, Bruno Fautrel, Antoine Feydy, Philippe Goupille, Véronique Leblanc, Isabelle Logeart, Thao Pham, Pascal Richette, Christian Roux, Martin Rudwaleit, Alain Saraux, Jean-Marc Treluyer, Désirée van der Heijde, Daniel Wendling

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.