Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité de la mesure de densité osseuse par absorptiométrie biphotonique à rayons X pour le diagnostic de l’ostéoporose selon les recommandations françaises : l’étude Presage - 01/10/11

Doi : 10.1016/j.rhum.2011.05.006 
Pascal Guggenbuhl a, , b, c , Rémi Dufour d, Soyi Liu-Léage e, Hélène Sapin f, Bernard Cortet f, g, h
a Service de rhumatologie, CHU de Rennes, 16, boulevard de Bulgarie, 35203 Rennes, France 
b IFR 140, université de Rennes 1, 35000 Rennes, France 
c Inserm UMR U 991, 35000 Rennes, France 
d Cabinet médical, 1750, chemin Lavarin, 84000 Avignon, France 
e Lilly France, 92158 Suresnes, France 
f Université Lille Nord de France, 59000 Lille, France 
g EA 4490, UDSL, 59000 Lille, France 
h Service de rhumatologie, CHU de Lille, 59000 Lille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La densité minérale osseuse est un facteur de risque majeur de fracture. Sa mesure est remboursée par la Caisse d’assurance maladie en France selon des critères cliniques.

Méthodes

Dans cette étude transversale observationnelle multicentrique, nous avons estimé la proportion de femmes ménopausées atteintes d’ostéoporose parmi celles adressées pour une mesure de densité minérale osseuse. Les facteurs de risque d’ostéoporose ont été décrits ainsi que les recommandations thérapeutiques.

Résultats

Six cent quarante-six femmes ménopausées ont été évaluées. Une ostéoporose a été diagnostiquée chez 57,6 % d’entre elles, une ostéopénie chez 38,7 % et une densité minérale osseuse normale a été observée chez 3,7 %. Les principaux facteurs de risque de fracture étaient les suivants : antécédent personnel de fracture (40 %), fracture dans la famille (23 %), tabagisme (15 %) et prise de glucocorticoïdes (15 %). Un médicament anti-ostéoporotique était recommandé pour 93 % des femmes ostéoporotiques et pour 45 % des femmes ostéopéniques. Une analyse en régression logistique a montré qu’un T-score=−2,5 était le facteur déterminant de la prise de décision du traitement. Une analyse en cluster a identifié cinq groupes de femmes selon différentes combinaisons de facteurs de risque fracturaire. Parmi des femmes ménopausées adressées pour une densité minérale osseuse et répondant aux critères d’intervention thérapeutique, 96,3 % présentaient une ostéoporose ou une ostéopénie.

Conclusion

Malgré les recommandations, la prise de décision thérapeutique des médecins était principalement basée sur le résultat de la densité minérale osseuse.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ostéoporose, Ostéopénie, DMO, Traitement, Score FRAX®


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais la référence anglaise de Joint Bone Spine (doi:10.1016/j.jbspin.2010.12.009).


© 2011  Société Française de Rhumatologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 78 - N° 5

P. 465-471 - octobre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation du statut osseux des patients en attente d’une greffe hépatique
  • Cécile Wibaux, Isabelle Legroux-Gerot, Sébastien Dharancy, Emmanuel Boleslawski, Nicole Declerck, Valérie Canva, Philippe Mathurin, François-René Pruvot, Bernard Cortet
| Article suivant Article suivant
  • Thromboses multiples associées à deux tumeurs occultes : une observation simulant un syndrome catastrophique des antiphospholipides
  • Juan Muñoz-Ortego, Luisa Blanco Lopez, Jordi Carbonell Abello, Jordi Monfort Faure

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.