Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome de sevrage au cannabis dans une population de patients mono- et polydépendants (cannabis et opiacés) - 07/10/11

Doi : 10.1016/j.encep.2010.12.007 
F. Vorspan a, , b , E. Guillem a, b, V. Bloch a, b, L. Bellais a, b, R. Sicot a, F. Noble b, J.-P. Lepine a, b, D.A. Gorelick c
a Service de psychiatrie, hôpital Fernand-Widal, 200, AP–HP, rue du Faubourg-Saint-Denis, 75475 Paris cedex 10, France 
b Inserm U705, CNRS UMR 7157, neuropsychopharmacologie des addictions, université Paris Descartes et Denis-Diderot Paris 7, 75010 Paris, France 
c NIDA Intramural Research Program, National Institutes of Health, Baltimore, MD, États-Unis 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’existence d’un syndrome de sevrage à l’arrêt du cannabis survient chez plus de la moitié des sujets dépendants. Or, bien que l’usage et la dépendance au cannabis soient plus fréquents chez les sujets dépendants des opiacés qu’en population générale, la fréquence et la sémiologie des symptômes d’arrêt du cannabis sont inconnus dans cette population. C’est pourquoi nous avons comparé par des entretiens rétrospectifs la fréquence du syndrome de sevrage au cannabis lors d’un arrêt volontaire dans deux groupes : 56 patients dépendants du cannabis ne présentant aucune dépendance actuelle à une autre drogue illicite et 43 patients dépendants du cannabis et actuellement dépendants des opiacés. Les diagnostics de dépendance étaient portés selon les critères du DSM IV à l’aide de l’entretien structuré MINI. La proportion de sujets ayant présenté un syndrome de sevrage (défini comme la présence d’au moins deux symptômes) était la même dans les deux groupes (65 %). Les deux groupes ne présentaient pas de différence pour ce qui est de la fréquence des symptômes suivants : perte d’appétit ou de poids (30,8 %), irritabilité (45,1 %), anxiété (56 %), agressivité (36,3 %), impatience, incapacité à rester en place (45,1 %). En revanche, les sujets dépendants des opiacés étaient plus nombreux à signaler des troubles du sommeil (79,1 vs 53,6 %, chi2=6,91, p=0,007). La médiane de durée de ces symptômes est de 20 jours après l’arrêt.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

The cannabis withdrawal syndrome occurs after cannabis cessation in more than 50% of dependent smokers. But although opioid-dependent patients are more frequently cannabis users and cannabis-dependent than the general population, the frequency and phenomenology of cannabis withdrawal symptoms in this specific population is unknown. Our hypothesis was that cannabis-dependent patients with current opioid dependence would experience the same withdrawal syndrome after cannabis cessation.

Objective

To describe cannabis withdrawal symptoms in cannabis-only dependent patients and in cannabis-dependent patients with current opioid dependence.

Methods

Using retrospective interviews, we evaluated the number and duration of six cannabis withdrawal symptoms in two groups: 56 cannabis-dependent patients without and 43 cannabis dependent patients with current opioid dependence. Cannabis and opioid dependence diagnoses were defined with DSM IV criteria using the MINI structured interview.

Results

The two groups were not different in terms of age of onset of cannabis use, and number of cannabis joints smoked at the time of the cannabis cessation attempt. The frequency of a cannabis withdrawal syndrome (defined as at least two different symptoms) did not differ in the two groups (65%). Neither was the proportion of subjects with the following symptoms: appetite or weight loss (30.8%), irritability (45.1%), anxiety (56%), aggression (36.3%) and restlessness (45.1%). Patients with cannabis dependence and current opioid dependence were more likely to report sleep disturbances (79.1 vs. 53.6%, chi2=6.91, P=0.007). The median duration of this cannabis withdrawal syndrome was 20 days post-cessation.

Conclusion

This is, to our knowledge, the first study describing cannabis withdrawal syndrome in cannabis-dependent patients with current opioid dependence. These patients experience a cannabis withdrawal syndrome as often as cannabis-only dependent subjects, but describe more frequently sleep disturbances. This high rate of sleep disturbances may cause relapse to cannabis use.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sevrage, Cannabis, Dépendance, Opiacés

Keywords : Withdrawal, Cannabis, Dependence, Opiates


Plan


© 2010  L’Encéphale, Paris. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 4

P. 266-272 - septembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude comparative de l’expérience émotionnelle subjective chez des adolescents présentant une symptomatologie dépressive associée ou non à des conduites à risques
  • V. Bréjard, A. Pasquier, A. Bonnet, J.-L. Pedinielli
| Article suivant Article suivant
  • Analyse confirmatoire de la version courte de la Center for Epidemiological Studies of Depression Scale (CES-D10) chez les adolescents
  • N. Cartierre, N. Coulon, R. Demerval

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.