Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence du jeu pathologique en Île de France. Étude préliminaire - 07/10/11

Doi : 10.1016/j.encep.2011.01.006 
L. Romo a, , b , C. Legauffre b, C. Genolini a, C. Lucas a, A. Morvannou a, Y. Lerfel a, J. Adès b
a Laboratoire Evaclipsy et laboratoire ModelX, université Paris Ouest-Nanterre La Défense, 200, avenue de la République, 92001 Nanterre cedex, France 
b Service de psychiatrie, CHU Louis-Mourier, 178, rue des Renouillers, 92701 Colombes cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le jeu pathologique est caractérisé dans le DSM IV-TR comme faisant parti des Troubles du contrôle des impulsions. Il peut être également considéré comme une addiction comportementale selon les critères définis par Goodman en 1990. À ce jour, il n’existe aucune étude épidémiologique en France sur la prévalence du jeu pathologique. Notre étude évalue la prévalence du jeu pathologique dans un échantillon de 529 personnes : 368 joueurs (recrutés dans des lieux de jeu du Pari Mutuel Urbain et de La Française des Jeux) et 161 personnes en population générale. L’étude a eu lieu entre janvier 2008 et juin 2009. Nous avons utilisé comme instruments : le South Oaks Gambling Scale (SOGS), ainsi que l’échelle de Barratt BIS-10, l’échelle HAD et l’Adult Self Rating Scale (ASRS). Les résultats montrent un taux de prévalence du jeu pathologique de 1,24 % et celui du jeu à risque de 5,59 %. Dans la population des joueurs, le taux de prévalence du jeu pathologique s’élève à 9,23 % et celui du jeu à risque à 10,86 %. On retrouve une surreprésentation des hommes dans le groupe de joueurs pathologiques (88,9 %) et une fréquence importante de consommations d’alcool et de tabac. La dépression et surtout l’anxiété sont élevées : 40 % des joueurs pathologiques présentent un score d’anxiété significativement élevé. Les résultats indiquent des taux proches de ceux d’autres pays, comme le Canada. Il serait donc nécessaire de mettre en place des études de suivi de population et de patients, ainsi que des études spécifiques sur les sujets qui fréquentent les casinos, les hippodromes et qui jouent sur internet.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Pathological gambling is characterized in the DSM IV-TR as one of the disorders of impulse control. Problem gambling is also part of what is considered as behavioural addictions, the criteria of which have been defined by Goodman, with intrusive thoughts about the game, spending more and more to play, unable to control, reduce or stop gambling despite negative consequences, etc.

Aim of the study

There is no epidemiological study in France on the prevalence of pathological gambling. We wanted to study the prevalence of pathological gambling in a sample of 529 persons: 368 gamblers of Pari Mutuel Urbain and La Française des Jeux, and 161 persons in the general population. The study took place between January 2008 and June 2009.

Methods

As instruments, we used: the South Oaks Gambling Scale (SOGS) for screening of pathological gambling and the BIS-10 for impulsiveness’ evaluation, the HAD scale to assess anxiety and depression and the ASRS for the evaluation of attention deficit disorder/hyperactivity disorder (ADHD).

Results

The rate of pathological gambling in the general population is 1.24% (this result is similar to those found in other places, such as in Quebec). In the general population, the rate of play at risk is of 5.59%. Among the population of gamblers, the rate for pathological gambling (JP) amounted to 9.23% and risk gambling to 10.86%. Men are overrepresented in the group of pathological gamblers (88.9%), also with consumption of alcohol and tobacco. Suicide attempts are more important than in the general population, but the difference was statistically significant. Depression and anxiety are particularly high, 40% of gamblers with an anxiety score significantly higher.

Discussion

The results indicate rates close to those of other countries, such as Canada. It would be necessary to establish follow-up studies of populations and patients, as well as specific studies on people who frequent casinos, racetracks and internet gambling. The importance of the phenomenon is obvious, because almost 20% of players have a gambling problem or risk and these people do not consult despite their psychological problems, family, work, debts.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Jeu pathologique, Épidémiologie, Impulsivité, Anxiété, Dépression

Keywords : Pathological gambling, Epidemiology, Anxiety, Depression, Impulsivity


Plan


© 2011  L’Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 4

P. 278-283 - septembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Analyse confirmatoire de la version courte de la Center for Epidemiological Studies of Depression Scale (CES-D10) chez les adolescents
  • N. Cartierre, N. Coulon, R. Demerval
| Article suivant Article suivant
  • Burnout et victimisations : effets des agressions des personnes détenues envers les personnels de surveillance
  • A.H. Boudoukha, M. Hautekeete, S. Abdelaoui, W. Groux, D. Garay

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.