Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Insuffisance rénale aiguë chez l'enfant - 11/10/07

[18-064-L-10]  - Doi : 10.1016/S1762-0945(07)50342-6 
M.-A. Macher  : Praticien hospitalier
Service de néphrologie, Hôpital Robert-Debré, 48, boulevard Sérurier, 75935 Paris cedex 19, France 

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Néphrologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

L'insuffisance rénale aiguë (IRA) est moins fréquente chez l'enfant que chez l´adulte, sauf pendant la période néonatale, particulièrement exposée. Deux causes prédominent en pédiatrie : les syndromes hémolytiques et urémiques postdiarrhée qui touchent les nourrissons et les jeunes enfants, et les IRA secondaires à une hypoperfusion rénale qui sont en cause à tous les âges. Chez les nouveau-nés (NN), l'IRA est principalement associée aux situations de souffrances foetales aiguës. Les deux menaces vitales que sont l'hyperkaliémie et l'oedème aigu du poumon par surcharge hydrosodée sont prévenues par la mise en oeuvre précoce du traitement. Les progrès réalisés dans les techniques d'épurations extrarénales (dialyse péritonéale [DP], hémodialyse [HD] et hémofiltration continue [HFC]) permettent d'attendre dans de bonnes conditions la reprise de la fonction rénale, y compris chez des NN de très petits poids, notamment grâce au maintien d'une nutrition satisfaisante. La DP reste la technique de choix chez les nourrissons et les jeunes enfants malgré la place de plus en plus grande prise par les techniques d'HFC, en particulier dans le traitement des défaillances multiviscérales. Actuellement, la mortalité observée dans l'IRA est liée aux atteintes extrarénales. Elle est plus élevée chez les NN et chez les enfants nécessitant une prise en charge en unité de soins intensifs. Le risque de lésions rénales irréversibles avec insuffisance rénale chronique séquellaire est variable selon les étiologies et la durée de l'IRA.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Insuffisance rénale aiguë, Dialyse péritonéale, Hémodialyse, Hémofiltration continue

Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.