Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Anesthésie pour électroconvulsivothérapie : résultats d’une enquête dans les CHU - 14/10/11

Doi : 10.1016/j.annfar.2011.04.016 
A.-S. Bellocq a, b, S. Perbet a, c, d, , S. Colomb a, b, D. Gonzalez a, F. Dissait a
a Smur-Samu 63, CHU de Clermont-Ferrrand, BP 69, 58, rue Montalembert, 63003 Clermont-Ferrand cedex 01, France 
b Département d’anesthésie-réanimation, CHU de Clermont-Ferrand, hôpital Gabriel-Montpied, 58, rue Montalembert, 63003 Clermont-Ferrand, France 
c Département d’anesthésie-réanimation, CHU de Clermont-Ferrand, CHU Estaing, 1, place Lucie-Aubrac, 63003 Clermont-Ferrand, France 
d Inserm IMRB, UMR 955, CNRS INSIS, biomécanique cellulaire et respiratoire, E13, URL 7240, faculté de médecine de Créteil, 8, rue du Général-Sarrail, 94010 Créteil, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Évaluer la prise en charge anesthésique des patients qui bénéficient d’une électroconvulsivothérapie (ECT) au sein des centres hospitaliers universitaires (CHU).

Type d’étude

Enquête nationale dans les CHU par internet.

Matériels et méthodes

Un courriel a été adressé aux chefs de service d’anesthésie-réanimation des CHU de France métropolitaine afin qu’ils identifient un praticien référent par centre, auquel un questionnaire informatisé a ensuite été transmis. Les questions posées portaient sur le volume et l’organisation de l’activité, la prise en charge pré-, per- et post-anesthésique des patients bénéficiant d’une ECT.

Résultats

Sur les 33 sites réalisant des ECT, 28 (85 %) ont répondu. La consultation d’anesthésie était systématique au moins 48heures avant le début du traitement, mais la visite pré-anesthésique n’était effectuée que dans 32 % des centres. Un électrocardiogramme systématique était réalisé chez 89 % des patients. Dans quatre centres (25 %), la curarisation n’était pas systématique. Le propofol était l’hypnotique le plus utilisé (82 %), devant l’étomidate (11 %) et le thiopental (7 %). Dans deux CHU, les praticiens déclaraient ne pas utiliser de protection buccale. Le psychiatre n’était présent que dans 71 % des cas. L’électroencéphalogramme continu n’était enregistré que dans 45 % des centres.

Conclusion

Les recommandations, bien qu’anciennes, restent d’actualité et pourraient être mises à jour. Elles ne sont pas toujours suivies par les équipes. La formation médicale continue doit être encouragée pour une meilleure connaissance de tous les facteurs interférant entre l’anesthésie et l’ECT.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

To evaluate the anaesthetic management of electroconvulsive therapy (ECT) in French university hospitals.

Study design

National survey in university hospitals by mail.

Materials and methods

An email was sent to heads of department of anaesthesiology in French university hospitals to identify a referent practitioner, which we then sent a computerized quiz. The questions were about the volume and organization of the activity, pre-, per- and post-anaesthetic management of patients undergoing ECT.

Results

Of the 33 sites performing ECT, 28 (85%) responded. The anaesthesia consultation was systematic at least 48hours before the start of treatment but the preanaesthetic visit was performed in 32% of the centers. A routine electrocardiogram was performed in 89% of patients. In four centers (25%), neuromuscular blockade was not systematic. Propofol was the agent most widely used (82%) and etomidate and thiopental in 11% and 7% respectively. In two centers, practitioners did not report using oral protection. The psychiatrist was present in 71% of cases. The electroencephalogram was continuously recorded in 45% of the centers.

Conclusion

The recommendations remain valid while old and may be updated. They are not always followed by the teams. Continuing medical education should be promoted to a better understanding of the factors interfering between anesthesia and ECT.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Évaluation, Électroconvulsivothérapie, Anesthésie

Keywords : Evaluation, Electroconvulsive therapy, Anaesthesia


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 10

P. 722-725 - octobre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Risque d’accumulation du CO2 lors de l’oxygénothérapie sous enceinte « HOOD » (Étude expérimentale sur banc d’essai)
  • A. Caron Salloum, T. Rakza, J.-F. Diependaele, M.-H. Depoortere, F. Delepoulle, L. Storme
| Article suivant Article suivant
  • Étude de la variabilité dans les reconstitutions de vancomycine intraveineuse en réanimation pédiatrique
  • M. Popescu, R. Vialet, A. Loundou, F. Peyron, M. Buès-Charbit

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.