Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Contamination fongique des habitations : bilan de 10 années d'analyses - 30/10/07

Doi : 10.1016/j.allerg.2007.02.105 
R. Santucci a, O. Meunier a, , M. Ott b, F. Herrmann a, A. Freyd a, F. de Blay b
a Laboratoire de microbiologie de l'environnement, pôle de spécialités médicales-ophtalmologie-hygiène, hôpitaux universitaires de Strasbourg, 67091 Strasbourg cedex, France. 
b Unité d'asthmologie, d'allergologie et de pathologie de l'environnement intérieur, pôle de pathologies thoraciques, hôpitaux universitaires de Strasbourg, 67091 Strasbourg cedex, France. 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But de l'étude

À partir des données du laboratoire de microbiologie de l'environnement nous avons voulu décrire les flores fongiques isolées des habitations de personnes présentant des symptômes cliniques pouvant être associés à la présence de moisissures.

Patients et méthodes

À partir des données du laboratoire nous proposons une étude rétrospective et descriptive de la contamination fongique de certaines habitations. Plusieurs techniques ont été utilisées pour mettre en évidence les moisissures de l'environnement : écouvillonnage des surfaces, empreinte gélosée, prélèvement direct avec un ruban adhésif, prélèvement de poussière de maison. Nous avons établi la liste des moisissures les plus fréquemment rencontrées et étudié le rendement de la technique d'observation directe (ruban adhésif) et des techniques de mise en culture pour caractériser la mycoflore des habitations.

Résultats

Trois cent trente-huit prélèvements réalisés dans 61 domiciles entre 1996 et 2006 ont été étudiés. Trente-huit genres fongiques ont été identifiés au total, soit 9,2 genres différents par habitation en moyenne. Les genres les plus souvent identifiés sont Cladosporium sp. (présent dans 88 % des logements étudiés), Aspergillus sp. (82 %) et Penicillium sp. (78 %). Nous montrons que les techniques utilisées sont complémentaires et l'association de plusieurs sites de prélèvement (poussière, terre, surface) augmente le nombre des genres fongiques différents isolés dans chaque habitation.

Conclusion

De nombreux prélèvements associant des techniques différentes sur des sites différents sont nécessaires pour caractériser la mycoflore d'une habitation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Purpose of the study

From the data of the microbiology environment laboratory, we wanted to describe the fungic flora isolated from the residence of people presenting clinical symptoms which could be associated to the presence of moulds.

Material and methods

From the data of the laboratory we propose a retrospective and descriptive study of the residence fungic contamination. Several techniques were used to highlight the moulds of the environment: cleaning surfaces, gelose print, direct taking away with an adhesive tape, house dust collecting. We listed the moulds most frequently met and studied the output of the technique to characterize the mycoflore dwellings: direct observation (adhesive tape) or culture techniques.

Results

Three hundred and thirty-eight samples carried out in 61 houses between 1996 and 2006 were studied. A total of 38 fungic species were identified, that means an average ratio of 9.2 different kinds per dwelling. The most often identified species were Cladosporium sp. (present in 88% of the studied residences), Aspergillus sp. (82%) and Penicillium sp. (78%). We show that the techniques used are complementary and the association of several collecting sites of dust, ground or surface increases the number of different fungic species isolated in each house.

Conclusion

A lot of dust collect samples associated with several techniques on several sites have to be used to characterize the whole mycoflore of a residence.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Mycoflore, Habitation, Moisissures, Environnement, Allergie

Keywords : Mycoflora, Residence, Mould, Environment, Allergy


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 47 - N° 6

P. 402-408 - octobre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les allergies aux piercings et aux tatouages : enquête du réseau d'allergo-vigilance
  • P. Dron, M.P. Lafourcade, F. Leprince, C. Nonotte-Varly, X. Van Der Brempt, L. Banoun, I. Sullerot, C. This-Vaissette, L. Parisot, D.A. Moneret-Vautrin
| Article suivant Article suivant
  • Étude des sensibilisations chez l'enfant atopique à Marrakech. Étude prospective chez 160 enfants entre 2002 et 2005
  • A Ghadi, G Dutau, F Rancé

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.