Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Maladie sérique à l'ofloxacine - 30/10/07

Doi : 10.1016/j.allerg.2007.05.001 
E. Berthoux, F. Bérard, I. Guillot, J. Bienvenu, A. Rozieres, J.-F. Nicolas
Unité immunologie clinique et allergologie, centre hospitalier Lyon-Sud, 69495 Pierre-Bénite, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 3
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les réactions d'hypersensibilité (HS) médicamenteuse sont relativement rares et résultent le plus souvent d'une HS immédiate (type I) ou retardée (type IV). Les réactions d'HS semi-retardée (type III), par complexes immuns circulants, sont exceptionnelles et leur diagnostic est difficile puisque aucun test spécifique n'est actuellement disponible. Nous rapportons le cas d'une patiente ayant présenté un choc, moins d'une heure après la dernière prise, au deuxième jour d'un traitement par ofloxacine. Les tests cutanés à lecture immédiate à l'ofloxacine, effectués six mois plus tard, ont été négatifs et bien tolérés. De nouveaux tests cutanés, effectués quatre et huit semaines plus tard, ont été négatifs, mais ont déclenché une réaction syndromique identique à la réaction initiale, associée à une augmentation du taux des complexes immuns circulants, trente minutes après l'injection intradermique d'ofloxacine à la concentration de 50μg/ml, puis d'un prick à 5μg/ml. Les tests cutanés et un test de provocation à la ciprofloxacine, effectué en milieu hospitalier, ont été négatifs. Ces résultats suggèrent fortement le diagnostic d'HS semi-retardée à l'ofloxacine, sans réactivité croisée avec la ciprofloxacine. La rapidité d'apparition des symptômes résulte probablement d'un taux sérique élevé des anticorps (IgG) spécifiques de l'ofloxacine, pour lesquels aucune méthode de dosage n'est disponible. Une allergie par HS du type III doit donc être évoquée lors de réactions graves, de chronologie immédiate ou accélérée, aux médicaments, en l'absence d'arguments cliniques ou biologiques orientant vers une HS immédiate ou retardée et doit faire rechercher une élévation du taux des complexes immuns circulants au moment de la réaction.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Allergic reactions to drugs are rare. Most of them result from immediate and delayed-type hypersensitivity. Circulating immune complex-induced reactions are exceedingly rare and difficult to diagnose due to the absence of pertinent specific tests. We report the case of a female patient who experienced a shock, the second day of a treatment with ofloxacin. Immediate responses in skin tests with ofloxacin were negative six months after the reaction. However, although negative, skin tests performed four weeks later induced a syndromic reaction with high levels of circulating immune complexes, less than 30 minutes after the intradermal injection of ofloxacin at the concentration of 50μg/ml. A similar reaction was observed one month later, after a prick test with ofloxacin at the concentration of 5μg/ml. Skin and oral challenge tests, performed in the hospital with ciprofloxacin, were negative. These results strongly suggest the diagnosis of semilate hypersensitivity to ofloxacin, without cross-reactivity with ciprofloxacin. The immediate chronology of the symptoms, induced by treatment and skin tests with ofloxacin probably results from high levels of specific antibodies (IgG). Type III hypersensitivity should be suspected in patients reporting severe drug-induced immediate and accelerated reactions when skin and/or biological tests for immediate and delayed-type hypersensitivity are negative or not pertinent, and should lead to the determination of circulating immune complex levels at the time of the reaction.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maladie sérique, Ofloxacine, Quinolones, Hypersensibilité semi-retardée, Complexes immuns circulants

Keywords : Serum-sickness, Ofloxacin, Quinolones, Type III hypersensitivity, Circulating immune complexes


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 47 - N° 6

P. 418-420 - octobre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Anaphylactic reaction to a soja dietary drink in a birch pollen allergic patient
  • S. Kerre
| Article suivant Article suivant
  • Analyses d'articles

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.