Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Gynécologie, obstétrique et maladies inflammatoires chroniques de l’intestin - 26/10/11

Doi : 10.1016/j.jgyn.2011.05.010 
P. Amate a, M. Seirafi b, Y. Bouhnik b, D. Luton a, G. Ducarme a,
a Service de gynécologie obstétrique, hôpital Beaujon, AP–HP, université Paris-VII, 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 
b Service de gastroentérologie, MICI et assistance nutritive, hôpital Beaujon, AP–HP, université Paris-VII, 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), regroupant la maladie de Crohn (MC) et la rectocolite hémorragique (RCH), sont des affections inflammatoires qui évoluent par poussées entrecoupées de phases de rémissions plus ou moins longues. La MC est significativement plus fréquente chez la femme avec un pic d’incidence entre 20 et 30 ans. Les risques d’infertilité et de dysfonction sexuelle sont comparables à la population générale alors qu’ils sont augmentés chez les patientes avec MICI active ou après chirurgie colorectale. Les MICI sont bien contrôlées grâce aux traitements médicamenteux et la fréquence des poussées pendant la grossesse est similaire à celle en dehors de la grossesse. Les données concernant le risque de malformations congénitales en cas de MICI sont contradictoires. Le risque de prématurité et d’hypotrophie est significativement augmenté et corrélé à l’activité de la MICI. Lorsqu’un traitement médical assure la quiescence de la MICI avant la grossesse, il convient de le poursuivre au cours de la grossesse car ses bénéfices dépassent largement les risques potentiels. La MICI, les éventuelles lésions anopérinéales et les antécédents de chirurgie colorectale influencent la voie d’accouchement, mais, l’indication de césarienne devra être posée sur des arguments uniquement obstétricaux. Une consultation préconceptionnelle semble souhaitable du fait des risques inhérents à la MICI au cours de la grossesse en fonction du stade de la maladie, des antécédents chirurgicaux et des traitements médicamenteux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Inflammatory bowel diseases (IBD), including Crohn’s disease and ulcerative colitis, are invalidating inflammatory affections, which evolve by relapse interrupted with clinical remission. Crohn’s disease commonly affects young women in their reproductive years with a peak of incidence between 20 and 30. Infertility and sexual dysfunction are equivalent to that of the general population while they are increasing in patients with active IBD or after colorectal surgery. IBD are well controlled by medical treatments and the frequency of relapse during the pregnancy is similar to that of the non-pregnant IBD patients. The data concerning the risk of congenital malformations in IBD are contradictory. The risk of preterm delivery and low birth weight is significantly increased and correlated to the disease activity. When a medical treatment insures a quiescent disease before the pregnancy, it is advisable to continue it during the pregnancy because the benefits of controlled disease outweigh the risks of medication. IBD, possible perianal lesions and colorectal surgical interventions influence the mode of delivery, but the indication of caesarean section should primarily be governed by obstetric necessity. Preconceptional counseling seems desirable because of the risks during pregnancy, according to the disease activity, the surgical histories and the therapeutic agents.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maladie de Crohn, Rectocolite hémorragique, Vie génitale, Grossesse, Traitements

Keywords : Crohn’s disease, Ulcerative colitis, Sexual function, Pregnancy, Therapeutic agents


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 7

P. 612-619 - novembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le syndrome d’hyperstimulation ovarienne : physiopathologie, facteurs de risque, prévention et prise en charge
  • F. Lamazou, A. Legouez, V. Letouzey, M. Grynberg, X. Deffieux, C. Trichot, H. Fernandez, R. Frydman
| Article suivant Article suivant
  • Traitement de la grossesse extra-utérine par accès endoscopique unique avec le système SILS® : expérience initiale
  • C. Lamourdedieu, S. Rua, A. Lazard, M. Marcelli, L. Cravello, M. Gamerre, A. Agostini

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.