Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’interruption volontaire de grossesse médicamenteuse de 12 à 14 semaines d’aménorrhée : étude rétrospective portant sur 126 patientes - 26/10/11

Doi : 10.1016/j.jgyn.2011.06.003 
V. Lavoué , L. Vandenbroucke, A. Grouin, E. Briand, E. Bauville, L. Boyer, P. Lemeut, O. Bernard, P. Poulain, K. Morcel
Service d’obstétrique, CHU Anne-de-Bretagne, 16, boulevard de Bulgarie, BP 90347, 35203 Rennes cedex 2, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs

Évaluer l’efficacité du protocole médicamenteux associant mifépristone 600mg et misoprostol 400μg per os pour les interruptions volontaires de grossesse (IVG) entre 12 et 14 semaines d’aménorrhée (SA).

Patients et méthodes

Étude rétrospective de cohorte portant sur les IVG entre 12 et 14SA réalisée entre le 1er janvier 2007 au 31 mars 2009. Le protocole médicamenteux associe la prise de 600mg de mifépristone par voie orale, puis 36 à 48heures après, en hospitalisation, la prise de 400μg de misoprostol par voie orale toutes les trois heures à raison de quatre prises par 24heures renouvelable une fois le lendemain. L’évaluation portait sur le taux d’expulsion, le taux de complication, la durée d’expulsion à partir de la première prise de misoprostol et la douleur au cours du protocole.

Résultats

L’étude a inclus 126 patientes avec une IVG 12 à 14SA. Le terme moyen de recours à l’IVG était de 13,2 (±0,5) semaines d’aménorrhée avec 72 % des IVG entre 13 et 14SA (91 à 98jours). Le taux d’expulsion était de 98 %. La durée moyenne d’expulsion était de 10,4 (±8,8) heures entre la première prise de misoprostol et l’expulsion du produit de conception et 75 % des patientes ont expulsé dans les 12heures. La durée d’expulsion a diminué de manière significative avec l’augmentation de la parité de la patiente (p=0,02). La consommation moyenne de misoprostol était de 1040 (±420)μg. Pour 34 patientes n’ayant pas bénéficié de geste endo-utérin systématique au décours de l’expulsion, celui-ci est resté nécessaire devant une image échographique de rétention pour 41 % d’entre elles.

Conclusion

Le protocole médicamenteux avec prise orale de misoprostol permet un fort taux de succès (98 %) pour une IVG entre 12 et 14 SA mais avec un taux de geste endo-utérin secondaire important (41 %).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To assess the efficacy of medical abortion performed according to a single protocol from 12 through 14 weeks.

Study design

Retrospective observational study of medical abortions from 12 through 14 weeks performed from January 2007 through March 2009. The protocol combined 600mg de mifepristone orally, followed 48h later by 400μg of misoprostol, administered orally, and repeated after 3h, four times a day (during two days), if patient did not begin to abort. Outcome measures were the abortion rate, the rate of complication, the rate of manual uterine revision or vacuum aspiration, the time of expulsion and the misoprostol dose.

Results

The study included 126 medical abortions. The abortion rate was 98% and the secondary manual revision or vacuum aspiration rate was 41%. The mean time to expulsion was 10.4 (±8.8)h, and the mean misoprostol dose 1040 (±420) μg. Higher parity was significantly correlated with shorter time to expulsion (P=0.02).

Conclusion

Medical abortion was consistently effective from 12 through 14 weeks but with high rate of secondary manual revision or vacuum aspiration.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Interruption volontaire de grossesse, Misoprostol, Mifépristone, Premier trimestre tardif

Keywords : Medical abortion, Misoprostol, Mifepristone


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 7

P. 626-632 - novembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement de la grossesse extra-utérine par accès endoscopique unique avec le système SILS® : expérience initiale
  • C. Lamourdedieu, S. Rua, A. Lazard, M. Marcelli, L. Cravello, M. Gamerre, A. Agostini
| Article suivant Article suivant
  • Épidémiologie et caractérisation des génotypes de papillomavirus humain dans une population de femmes à Ouagadougou
  • C.M.R. Ouedraogo, F.W. Djigma, C. Bisseye, T. Sagna, M. Zeba, D. Ouermi, S.D. Karou, V. Pietra, F. Buelli, N.W. Ghilat-Avoid-Belem, K. Sanogo, J. Sempore, R. Moret, S. Pignatelli, J.-B. Nikiema, J. Simpore

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.