Médecine

Paramédical

Autres domaines


Les luxations carpométacarpiennes du cinquième rayon : étude descriptive à propos de 31 cas - 05/11/07

Doi : 10.1016/j.main.2007.06.002 
D. Gangloff, P. Mansat , A. Gaston, C. Apredoaei, M. Rongières
Service d'orthopédie-traumatologie et urgences main, centre hospitalier universitaire Purpan, place du Docteur-Baylac, 31059 Toulouse cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

La luxation carpométacarpienne du cinquième rayon est une pathologie rare et peu connue. Nous avons réalisé une étude descriptive des cas traités durant les dix dernières années dans notre service pour mieux comprendre cette lésion et son mode de prise en charge.

Méthode

Trente et un patients ont été inclus dans cette étude. Toutes les luxations étaient dorsales. Il existait cinq luxations carpométacarpiennes isolées du cinquième rayon, six fractures-luxations de la base du cinquième rayon, 19 luxations spatulaires du quatrième et du cinquième rayon et une luxation spatulaire du troisième, quatrième et cinquième rayons. Le diagnostic a été effectué 19 fois en urgence. Un traitement chirurgical a été effectué dans 30 cas, 28 fois par embrochage et deux fois par arthrodèse métacarpohamatale.

Résultats

Vingt-six patients ont été revus avec un recul moyen de six mois et cinq ont été perdus de vue. Vingt-cinq patients ont jugé leur résultat comme satisfaisant; une patiente a présenté un syndrome algodystrophique postopératoire retardant sa récupération. Le contrôle radiologique n'a jamais mis en évidence de récidive de la luxation. Aucune complication n'a nécessité une reprise chirurgicale.

Conclusion

Le diagnostic des luxations carpométacarpiennes du cinquième rayon repose sur un bilan radiologique standard, avec parfois une analyse tomodensitométrique pour l'étude des lésions carpiennes associées. Le traitement repose sur la réduction de la luxation en urgence et la stabilisation du métacarpien. La précocité du diagnostic et le traitement en urgence semblent les éléments essentiels du pronostic de cette lésion.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

Carpometacarpal dislocation of the little finger is a rare and little known injury. We performed a 10 years retrospective study of all the cases in our unit in order to improve comprehension and treatment of this disease.

Methods

Thirty-one patients were included in this study. All the dislocations were dorsal with 5 isolated fifth carpometacarpal dislocations, 6 fracture-dislocations of the base of the fifth metacarpal, 19 fourth and fifth dislocations and one third-fourth-fifth dislocation. Diagnosis of the injury was made early in only 19 patients. 30 had surgical management, 28 with percutaneous K-wires, and 2 through a metacarpalhamate arthrodesis.

Results

Twenty-six patients were available for follow-up at an average of 6 months and 5 patients were lost for follow-up. Twenty-five patients had satisfactory results. A reflex sympathetic dystrophy delayed the recovery for one patient. There was no recurrence of dislocation at follow-up. There was no complication necessitating revision surgery.

Conclusion

Diagnosis of carpometacarpal dislocation of the little finger can be performed with conventional radiographic examination; computer-tomography is helpful to confirm an associated fracture of the carpus. The goal of treatment is early reduction and fixation of the metacarpal. There is no recommendation for operative technique based on scientific evaluation. Early diagnosis is the key to success.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Luxation carpométacarpienne, Cinquième rayon

Keywords : Carpometacarpal dislocation, Little finger


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 4-5

P. 206-213 - août-octobre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Entorse grave du pouce : opérer selon la position des sésamoïdes lors des clichés en stress
  • S. Rochet, D. Gallinet, P. Garbuio, Y. Tropet, L. Obert
| Article suivant Article suivant
  • Kystes anévrismaux des phalanges et des métacarpiens. À propos de six cas et revue de la littérature
  • M. Ropars, R. Kaila, T. Briggs, S. Cannon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.